En 2019, la Métropole Aix-Marseille-Provence a bénéficié d’une enveloppe d

Qu’est-ce qu’une zone à faible émission ?

En 2019, la Métropole Aix-Marseille-Provence a bénéficié d’une enveloppe de l’Etat de 1,3 millions d’euros afin de mettre en place une Zone à faible émission (ZFE) dans le centre ville. Ce dispositif a pour objectif de diminuer la pollution de l'air à Marseille. Cependant, savez-vous ce qu'est précisément un ZFE ?

En 2019, la Métropole Aix-Marseille-Provence a bénéficié d’une enveloppe de l’Etat de 1,3 millions d’euros afin de mettre en place une Zone à faible émission (ZFE) dans le centre ville. Ce dispositif a pour objectif de diminuer la pollution de l’air à Marseille. Cependant, savez-vous ce qu’est précisément un ZFE ?

Une ZFE, qu’est-ce que c’est ?

 

Une Zone à faible émission ou ZFE est une zone urbaine interdite, de façon permanente ou sur des plages horaires déterminées, aux types de véhicules qui ne répondent pas à certaines normes d’émissions ou d’équipement. Le but est de diminuer le nombre de véhicules, surtout les plus nocifs sur un territoire donné. Ces restrictions concernent particulièrement les SUV.

Les pays européens les plus en avance sur les ZFE sont l’Allemagne et l’Italie en concentrant 85 % d’entre-elles. La France accuse d’un grave retard dans ce domaine. Cependant, l’instauration de ZFE est en projet sur les 15 territoires français les plus touchés par la pollution atmosphérique. Marseille fait partie de ces territoires. Une ZFE est en préparation dans le centre ville. L’objectif recherché est de réduire la pollution atmosphérique afin de respecter les valeurs limites de la réglementation européenne (qui sont elles-mêmes moins strictes que celles recommandées par l’OMS) en ce qui concerne le dioxyde d’azote (NO2) et les particules PM10.

Zone à faible émission de Marseille

Une (petite) partie du centre ville de Marseille en travaux pour la création d’une (petite) ZFE

Les ZFE reposent dans certaines villes françaises comme Paris et Grenoble sur un système de vignettes Crit’Air. Ce certificat Crit’Air est un autocollant rond de couleur qui correspond à une classe de véhicule définie en fonction des émissions de polluants atmosphériques. La ZFE est un moyen efficace de lutter contre les SUV qui sont polluantes et non adaptées à la ville. Les véhicules les plus toxics sont les diesels, suivis par les véhicules essence. Il existe six catégories :

  • la vignette verte pour les véhicules électriques et hydrogènes
  • la vignette 1 pour les véhicules gaz et hybrides rechargeables
  • la vignette 2 pour les véhicules essence de norme Euro 5 et 6
  • la vignette 2 pour les essence Euro 4 et les diesel Euro 5 et 6
  • la vignette 3 pour les essence Euro 2 et 3 et les diesel Euro 4
  • la vignette 4 pour les diesel Euro 3
  • la vignette 5 pour les diesel Euro 2

Le rôle de la collectivité dans la création d’une ZFE

La collectivité décide du périmètre géographique, des catégories de véhicules concernés et des classes de véhicules interdites, des modalités horaires, de la progressivité des règles dans le temps et des dérogations octroyées. Une ZFE nécessite un contrôle des règles renforcé avec des moyens de surveillance. La plupart des zones sont surveillées visuellement par la police ou avec la surveillance vidéo avec reconnaissance automatique des plaques. Une obligation d’enregistrement du véhicule auprès des autorités responsables des transports s’ajoute à ces moyens.

L’instauration de ZFE est efficace pour diminuer la pollution. Elle s’accompagne généralement d’investissement dans les transports en commun et les pistes cyclables. En 2012,  Berlin  a réduit les émissions de particules Diesel de 63% suite à l’instauration d’une Zone à faible émission. Dans la ville de Marseille, où la pollution de l’air est constamment critique, nous sommes en droit de demander une ZFE ambitieuse pour protéger la vie de nos concitoyen-nes.

#OnVeutRespirer