Dans la perspective des élections municipales, dont le premier tour va se dé

Votre maire sera-t-il éco-responsable ?


Dans la perspective des élections municipales, dont le premier tour va se dérouler dimanche, Greenpeace publie aujourd’hui les résultats de l’enquête « Serez-vous un maire éco-responsable ? », effectuée auprès des candidats têtes de liste dans une quarantaine de villes de France. Les résultats sont accessibles à partir de la carte de France ci-dessous, qui sera réactualisée jusqu’au vendredi 7 mars.

« Nous avons cherché à voir dans quelle mesure, au-delà des slogans, les candidats s’engagent de manière crédible et concrète en faveur de l’environnement, explique Cécile Zieglé, qui est en charge des groupes locaux de Greenpeace et a piloté cette enquête. Nous leur avons proposé de s’engager sur dix mesures précises, de façon à pouvoir suivre la mise en œuvre concrète de leurs engagements s’ils sont élus. »

Aperçu des résultats
À peine la moitié des quelque 240 candidats démarchés a répondu jusqu’à présent. Que penser des autres ? « Comment interpréter ce silence assourdissant ?, se demande Cécile Zieglé. Est-ce de l’indifférence aux enjeux écologiques ? Ou bien ces candidats se contentent-ils de communiquer sur le dos de l’environnement et dès qu’on aborde des engagements concrets, il n’y a plus grand monde ? »

Les listes autonomes des Verts ainsi que les listes PS/divers gauche (dont Verts) ont massivement répondu à l’enquête et présentent des engagements sérieux.

Les candidats PS, sans alliance de premier tour, répondent beaucoup moins bien (Bernard Cazeneuve à Cherbourg), à l’exception notable de l’actuel maire de Paris Bertrand Delanoë

Les candidats du MoDem offrent des réponses disparates, de François Bayrou, qui fait un sans faute à Pau, à Marielle de Sarnez, qui reste floue à Paris.

Déception du côté de la majorité présidentielle : seulement 13 sur une soixantaine de candidats démarchés ont répondu à Greenpeace. À Paris, tous les candidats UMP sont muets, de Françoise de Panafieu en passant par Rachida Dati (VIIe) Jean Tiberi (Ve) ou Claude Goasgen (16e). Idem à Marseille (Jean-Claude Gaudin), Nice (Christian Estrosi) ou Lyon (Dominique Perben). Ceux qui se sont engagés, Alain Juppé à Bordeaux ou Gilles de Robien à Amiens, n’en ont que plus de mérite.

La méthode
Depuis début février, les bénévoles de Greenpeace ont interpellé sur l’environnement les candidats têtes de listes des quatre principaux partis (UMP, PS, Modem, Verts), dans une quarantaine de grandes villes de France. Ils leur ont proposé de s’engager sur dix mesures concrètes visant à rendre leur commune plus éco-responsables (les candidats avaient la possibilité de répondre « oui » ou « non » et de laisser des commentaires). Ces dix mesures correspondent aux champs de compétence des communes et communautés de communes, et concernent trois thématiques :

  • lutte contre les changements climatiques (transports, éclairage public, énergies renouvelables, efficacité dans le bâtiment…) ;
  • la préservation de la biodiversité (contre la déforestation et le commerce de bois illégal, promotion du papier recyclé…) ;
  • la lutte contre les OGM (par ex : exclusion des OGM du cahier des charges des organismes de restauration collective…).

Précisions
Étroitement liées aux campagnes que mène Greenpeace, ces dix mesures ne prennent pas en compte les enjeux locaux et ne prétendent pas balayer toutes les questions environnementales.

Cliquez sur une ville pour découvrir les réponses des candidats !

Désolé ce contenu est trop vieux pour être affiché. Vous pouvez trouver plus d’infos sur notre moteur de recherche.

A consulter également, les pages de chacun de nos groupes locaux

Commentaires (57)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Gilles SYLVESTRE

bonjour, Je suis un citoyen respectueux de l'environnement, de la nature et des personnes, j'habite un petit village de 210 âmes dans le sud ouest du département des vosges.Je suis scandalisé par l'attitude de notre maire qui fait ses lois lui-même, qui se conduit en despote et arrive toujours, par ses manipulations de personnes et ses mensonges à retombber sur ses pieds!! En novembre dernier, sur un marché public ( réhabilitation d'une ancienne cure), il est intervenu à plusuieurs reprises contre les directives de l'architecte qui est aussi maitre d'oeuvre en ordonant à une entreprise adjudicataire dans le cadre du marché, de travailler alors que le chantier était fermé pour cause de sécurité, pire encore,il a aussi ordonné aux salariés de cette même entreprise de démonter des plaques de fibro amiantées, de les déposer à la décharge municipale afin qu'il puisse les enfouir "inconito". Il est important de préciser que ces plaques d'amiante ont été démontées sans précautions et à visage découvert, dans un local non ventilé. Au vu de ces pratiques et en tant qu'adjoint au moment des faits, j'ai adressé un courier au maire pour lui signifier que je me désolidarisait de cet acte dangereux pour la santé des populations et de plus hors la loi. Je me suis donc attiré les foudres de monsieur le maire: Jean-Luc TOUVENOT. Suite à ces évènements, jai informé depuis mars 2008, plusieurs organismes d'état avec documents et photos à l'apui ( DASS,CRAM,DRIRE,insection du travail)mais pour l'instant sans suite alors, je me pose beaucoups de questions: un maire a-t'il tous les droits,peut-t'il faire ses lois lui-même ? J'en appelle à l'organisation Greenpeace ou à d'autres personnes succeptibles de me conseiller ou de m'aider pour que ma requête aboutisse.Pour me joindre: Mail sylvestre.gilles@akeonet.com Merci.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Nicomontreuil

Bravo à Dominique Voynet, élue à Montreuil, qui n'a apparamment même pas prit la peine de répondre à votre questionnaire! Il est vrai qu'en tant que ministre, elle décevait déjà...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

anonyme92200

a henri chorosz j'aimerais bien etre de votre "combat" mais hormis denoncer que faire? vous pouvez repondre sur la boite jointe et perseverez en plus a la retraite et donc je vous souhaite sans lien financier c'est a vous de federer d'autres les salariés sont coincés pas les retraités au plaisir de vous lire et bon courage

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.