Ce samedi matin, une vingtaine de militants de Greenpeace ont brièvement manife

Wattrelos : des militants de Greenpeace investissent le supermarché Leclerc pour dire non aux pesticides

Ce samedi matin, une vingtaine de militants de Greenpeace ont brièvement manifesté à l’intérieur du magasin E.Leclerc de Wattrelos. Leur objectif : pointer du doigt l’enseigne de grande distribution qui ne jouerait pas le jeu de la réduction des pesticides.
0pesticide_NordEclair

ATT_1445776227683_20151024_111648

ATT_1445776237871_20151024_111649

ATT_1445776249871_20151024_114302

 

Une vraie opération commando… toutes proportions gardées. Ce samedi matin, une vingtaine de membres de Greenpeace ont fait irruption dans le magasin E.Leclerc de Wattrelos. Ils s’étaient divisés en deux groupes. Un premier, à l’entrée du supermarché, avec tracts et déguisement de pommes, devait faire assez de raffut pour interpeller les clients, et surtout pour faire converger les agents de sécurité.

Pendant ce temps, un autre groupe déguisé en clients lambda, attendait le « top » à côté du rayon des fruits et légumes, pour passer àl’action : déverser de la terre signalée comme « polluée » sur une bâche («  on n’est pas là pour dégrader  »), sortir une banderole accusant l’enseigne de ne rien faire pour pousser à une réduction de l’usage des pesticides dans la culture des pommes et des pommes de terre notamment.

« Avec Leclerc, on n’arrive pas à discuter »

«  Leclerc est le numéro1 de la distribution. Il fait une bataille sur les prix bas et du coup, les agriculteurs n’ont pas d’autre choix que de cultiver avec des pesticides pour répondre à cette demande  », résume Xavier Hermant, le référent agriculture au sein du groupe lillois de Greenpeace.

La conséquence, c’est que «  la culture de la pomme, c’est 35traitements phytosanitaires par an  », avec les inquiétudes sur la santé que l’association soulève. Et pour Greenpeace, il est temps que cela cesse. C’est pour cela qu’au plan national, une «  Course zéro pesticide  » a été lancée. «  Avec les autres grandes enseignes de la distribution, on arrive à discuter. Mais pas avec Leclerc.  » D’où cette action ce samedi matin, qui fait écho à une précédente manifestation au magasin de Seclin il y a dix jours.

De son côté, l’enseigne E.Leclerc explique que «  l’ensemble de ses fournisseurs sont dans l’obligation de respecter les réglementations françaises et européennes en vigueur quant à l’utilisation des pesticides  ». Au-delà du bio, qui fait l’objet de développements, «  pour les produits conventionnels, les exigences vont au-delà de la réglementation en vigueur avec une démarche visant à limiter au maximum le recours aux produits phytosanitaires par la mise en œuvre de bonnes pratiques culturales et de moyens de lutte intégrée  ».

 

PUBLIÉ LE 24/10/2015 par Nord Eclair





Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.