Deux articles sur cette mobilisation :   Près de 2 000 participants à la

Mobilisation citoyenne à Lille pour la COP21 réussie !

Deux articles sur cette mobilisation :

 

Près de 2 000 participants à la marche pour le climat, à Lille

Interdite en raison de l’état d’urgence qui a suivi les tueries de Paris, la marche lilloise pour le climat a finalement été le théâtre d’une épatante série de chaînes humaines et à un final inoubliable sur les marches de l’opéra, ce dimanche. Une belle leçon à la veille de la COP 21.

Il est 15 h, rue de Béthune. Un long serpent coloré fait chavirer l’artère piétonne. Ils sont des centaines à former une chaîne humaine. Le spectacle est identique rue du Sec-Arembault. « Comme le gouvernement nous a interdit de marcher, on a sorti le plan C puisque le plan B de Saint-Sauveur n’était pas possible non plus », sourit Christopher Liénard, président pour le Nord des Amis de la terre. Du coup, la tactique a changé. Elle s’avère magnifique.

Comme dans les stades, les militants contre les dérèglements climatiques effectuent des olas tout en criant à gorge déployée le slogan du jour : « Justice pour le climat. » Des tonnerres d’applaudissements montent de la foule. Les drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel de la coalition pour le climat flottent dans le vent. Il règne comme une espèce de fraternité. Objectif numéro 2 : le marché de Noël. « On ne l’interdit pas, lui », constate Robert, militant d’Alternatiba. « Il y a quand même deux poids deux mesures. C’est sans doute parce que c’est un temple de la consommation. » Direction, donc, la place Rihour où la chaîne fera cette fois le tour du propriétaire. C’est le moment choisi par des militants anarchistes de débarquer pacifiquement pour clamer le droit de manifester.

La suite ? Tout ce qu’il y a de plus interdit par l’État et l’état d’urgence : un rassemblement plein d’émotion sur les marches de l’opéra, qui a conduit les forces de police à temporairement stopper la circulation sur la Grand-Place et rue Faidherbe ; et un défilé jusque la place de la République. « Nous voulions montrer que nous étions toujours déterminés et mobilisés. On avait bossé durant des mois pour ce moment. On voulait montrer notre volonté pour que des mesures efficaces soient prises par les participants à la COP 21 », indiquait Christopher Liénard. On peut dire que c’est réussi.

CHRISTOPHE LEFEBVRE – La Voix Du Nord Lille – 30/11/2015

24644946_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6HE7.5-0

144163256_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N64SP.2-0 174490500_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6DTN.2-0 257671487_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6CGI.2-0 291413296_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N65FM.2-0 292156140_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6PH3.2-0 409474421_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6O8S.3-0 421842294_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6N1Q.2-0 453640620_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6MCA.2-0 593561597_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N64U1.2-0 776174088_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6B2O.2-0 871857613_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6A76.2-0 891517832_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6D7V.2-0 925045933_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6SI9.2-0 930612047_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N668M.2-0 1113579049_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N67H8.2-0 1149037122_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6BN4.2-0 1200789811_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6T39.2-0 1238107133_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N67GD.2-0 1324583872_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6FRC.2-0 1339876964_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N69JC.2-0 1366600971_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N65HF.2-0 1372349721_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6Q81.2-0 1394147966_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N68OT.2-0 1416239921_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6KAB.2-0 1431087648_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6R4Q.2-0 1516512978_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N62JP.2-0 1576673665_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N69HS.2-0 1644861609_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6N0L.2-0 1683947729_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6PFT.2-0 (1) 1683947729_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6PFT.2-0 1737037322_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6B1N.2-0 1742821540_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6LRE.2-0 1787676078_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6RMD.3-0 1792714488_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6LDB.2-0 1810433197_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6T2S.2-0 2006160404_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N6GGT.2-0 2024649245_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N62M0.2-0 2079089374_B977199882Z.1_20151130064754_000_GV85N63D6.2-0

http://m.lavoixdunord.fr/region/pres-de-2-000-participants-a-la-marche-pour-le-climat-a-ia19b0n3190591#.VlsuuQ6CET4.facebook


 

Lille: Pour le climat, ils ont fait tout ce qu’ils n’avaient pas le droit de faire

ENVIRONNEMENT Interdite par la préfecture, la marche pour le climat lilloise a finalement laissé place à une marche pour le climat…

2048x1536-fit_entre-1000-1700-personnes-manifeste-lille-climat

Ils ont pris le droit de manifester. Comme dans toutes les régions de France, la préfecture du Nord avait pris, jeudi, un arrêté interdisant les manifestations sur la voie publique en raison de l’état d’urgence. Privée de sa marche, la Coalition climat 21 avait élaboré un plan « B ». Mais ce dimanche, tout ne s’est pas déroulé comme prévu.

Le rendez-vous avait été maintenu, à 14h30, Porte de Paris, ce dimanche. Mais comme un arrêté préfectoral leur interdisait de se rassembler et de manifester sur la voie publique, les associations membres de la Coalition Climat 21 avaient prévu de faire des chaînes humaines dans le centre-ville de Lille.

« Cri d’alerte climatique »

« A 15h, on fait une première chaîne dans les rues piétonnes et on poussera le cri d’alerte climatique », explique Robert de l’association Alternatiba. La même chose devait se dérouler plus tard autour du marché de Noël, puis sur la place de l’Opéra.

Rondes et chenilles se sont déroulées joyeusement, ponctuées de slogans comme « Pour la justice climatique », ou « Justice sociale, justice climatique ». Mais, pour se déplacer d’un endroit à un autre, les petits groupes ont formé de plus grands groupes. Et les plus grands groupes ont formé un cortège. « Ce n’était pas prévu, mais on l’a eue notre manif », clame une jeune femme arborant un drapeau multicolore.

En cortège vers la préfecture

Sous les yeux que quelques policiers submergés, les manifestants se sont rassemblés sur les marches de l’Opéra. Ils ont poussé un nouveau cri d’alerte climatique avant d’entonner en chœur un émouvant « Imagine » de John Lennon.

Toujours dans la bonne humeur, ce sont entre 1000 et 1700 personnes qui ont ensuite investi la rue Faidherbe pour se diriger, dans un superbe et illégal cortège, vers la préfecture.

M.Libert / 20 Minutes – 29/11/2015

http://www.20minutes.fr/lille/1740143-20151129-lille-climat-fait-tout-droit-faire


 

La plus grande « dispersion » jamais vue : 2.500 à Lille pour la justice climatique !

Les différents comptages les plus prudents de mes ami.es cet après-midi fournissent 2.000 à 2.500 personnes dans toutes les rues du centre de Lille pour ce que nous avions nommé, pour contourner les interdits, une “dispersion en ville”.

Dispersion d’abord sous la forme de deux chaînes humaines successives et mobiles faisant la “ola” et poussant des “cris d’alerte climatique”, puis d’un rassemblement (a priori interdit) devant l’Opéra à 16h, puis finalement une longue marche dans les rues les plus larges, marche encore plus interdite mais que les forces de l’ordre ont laissé faire : nous avons négocié avec elles sur place, et face à plus de 2.000 personnes pacifiques, des familles avec enfants, etc. ils ont été raisonnables et nous ont en fait aidés à faire progresser le défilé et réunir enfin tout ce monde Place de la République pour un appel final avant dispersion calme.

C’est la coalition climat régionale (60 associations et syndicats qui ont beaucoup bossé ces derniers temps) qui organisait ce qui a sans doute été la plus grande “dispersion” jamais vue…

Sans nul doute, nous avons été au moins aussi débordés que la police par l’affluence et le dynamisme des personnes mobilisées, et nous n’avions pas anticipé que la seule issue, au demeurant une heureuse surprise, serait la transformation des chaines humaines en vraie manif sur la voie publique !

Voir cet article de 20 minutes publié à chaud, qui sous-évalue notre nombre , avec une courte vidéo :
Lille: Pour le climat, ils ont fait tout ce qu’ils n’avaient pas le droit de faire

http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2015/11/29/la-plus-grande-%C2%AB-dispersion-%C2%BB-jamais-vue-2500-a-lille-pour-la-justice-climatique/#more-1178

 

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.