Suite à un article paru dans les Echos le 1er mars certains se demandent si le

Océans

Le thon rouge est en voie de disparition, selon la majorité des scientifiques

Suite à un article paru dans les Echos le 1er mars certains se demandent si le thon rouge est vraiment en danger. Cet article est paru dans le journal suite à une conférence donnée par les thoniers fin février à Marseille, à laquelle l’Ifremer, institut de recherche citée dans cet écrit, n’a pas participé.

L’Ifremer déclarait hier que cet article ne reflète pas sa position. L’institut de recherche précise son point de vue sur son site et a demandé un droit de réponse dans ce journal. Des articles de Libération, du Figaro et de la Croix , parus le 2 mars rétablissent aussi le point de vue de l’IFREMER sur la réalité de la menace sur l’espèce.

En quelques mots, dans son étude par survol du Golfe du Lion fin 2009, l’Ifremer a effectivement noté une amélioration dans le nombre de thons juvéniles, donc pesant moins de 30 kilos. Mais cette étude reste partielle, sur une zone très précise. Selon La Croix , cette zone d’étude couvre « 1 % de la distribution géographique totale du thon rouge de Méditerranée et de l’Atlantique Nord ». Elle ne permet pas donc pas d’évaluer globalement le nombre de thons. De plus, toujours selon l’Ifremer, ces effets positifs sont certainement dus aux premières mesures de protection prises depuis 2007, notamment à l’interdiction de pêcher des thons de moins de 30 kg, appelés juvéniles.

Les manœuvres des thoniers pour influencer l’opinion, à l’approche de la Cites qui se tiendra dans dix jours, ont bel et bien commencé, mais les scientifiques dans leur très grande majorité n’ont pas changé d’avis : le thon rouge est bien une espèce menacée.

Commentaires (33)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

marie-georges

merci, juju & esperanza, pour votre reponse comme quoi l ICCAT aurait repris un travail serieux depuis 3-4 ans. Combien de temps a votre avis pour que la pyramide des ages (juveniles, subadultes, geniteurs jeunes, vieux et gros geniteurs) se reconstitue ?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

seb

dimanche on ira tous voté olllé france jamé

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

esperanza

Aujourd'hui : Oui l'ICCAT a pris les choses en main, mais parce que les parties contractantes ont joue le jeu ; notament l'europe et le japon. Le Japon n'accepte plus de poisson hors quota ce qui empeche des pays comme la Turquie d'exporter 4 a 5 fois son quota comme par le passe, et l'europe fait des controles rigoureux pour ses pecheurs. Chose nouvelle aussi les reglementations sont CONFORME a l'avis scientifique !!! L'inscription a la cites sera certes bcp plus contraignante pour les europeens, mais elle laissera sans controle le commerce entre 2 pays comme le japon et la turquie, ou le japon et le tunisie, ... D'ailleurs d'autres ong que gp l'ont note et trouve inadapte l'inscription a la cites

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.