Ce samedi 2 octobre, à travers toute la France, des militants de Greenpeace se

Climat

L’addiction au pétrole fige nos sociétés : Greenpeace dit NON!

Ce samedi 2 octobre, à travers toute la France, des militants de Greenpeace se sont réunis lors de « pétrole mob », s’enduisant d’une mélasse semblable à du pétrole, pour symboliser la dépendance totale de nos sociétés au « tout pétrole » et protester contre les projets d’extraction des pétroles  » non conventionnels » partout dans le monde.

De Paris à Toulouse en passant par Angers, Nancy, Marseille et une demi-douzaine d’autres villes, les militants se sont rassemblés pour lancer un cri d’alerte sur la répétition des accidents en matière d’industries pétrolières.

Sur les grandes places des centres villes, les militants sont figés dans des gestes de la vie quotidienne, un journal, un portable, un balai ou un globe terrestre à la main, montrant comment notre société est aujourd’hui figée par son usage du pétrole, dont nous sommes malheureusement tous dépendants dans notre vie quotidienne.

Contre les mensonges sur la marée noire et les projets de forages les plus fous : il y a urgence !

Nous ne connaissons pas encore les conséquences réelles de la catastrophe du golfe du Mexique et des 779 millions de litres de pétroles déversés. Le gouvernement des USA et le groupe BP ont tenté de cacher la réalité, mais le groupe de chercheurs indépendants embarqués depuis dix jours à bord de l’Arctic Sunrise, a indiqué cette semaine avoir identifié sur une surface de 500 km et par 1000 mètres de profondeur des traces de pétrole brut mélangée à du gaz…

Arrêter la quête du pétrole à tout prix !
Greenpeace est mobilisée depuis longtemps contre l’exploitation des sables bitumineux en Alberta (Canada) par des groupes comme Total, Shell, Exxon ou BP qui défigurent une région entière, et produisent le pétrole le plus cher et le plus sale de la planète.

Les projets de pétroles non conventionnels nous conduisent droit dans le mur, vers un emballement climatique irréversible. Il nous faut dès aujourd’hui repenser notre modèle énergétique et planifier notre sortie du pétrole. Pour cela, il faut d’abord stopper la fuite en avant vers ces « nouveaux pétroles ».

En savoir plus sur le dossier et la campagne Pétroles





Commentaires (20)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

dolecologie

A ceux qui m'ont répondu : il faut lire jusqu'au bout, surtout quand il y a 3 lignes. Le sens de la mesure, ça n'a jamais été retourner vivre dans les bois ! Allez faire un tour sur www.dolecologie.com , Vous y trouverez toutes les dernières innovations et solutions alternatives (sauf la voiture électrique qui est une fuite en avant dans la voie de l'individualisme forcené). A remarquer que l'ambulance ne s'inscrit pas dans cette démarche individualiste qu'on nous impose, elle fait partie des exceptions à protéger (+ pompiers, ...). Mais ça fait du bien de débattre, bonne journée à tous.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Nadia56

Et bien pour les plastiques il y aura les plastiques verts, pour le transport des moteurs électrique alimenter par les énergies renouvelables à la place du pétrole, pour les pesticides et engrais chimiques on s'en passera grâce à l'agriculture biologique. Bref on est très loin d'un retour aux moyen-âge comme disent certains, ce sera aussi une société plus économe en ressource et en énergie, sans doute plus solidaire et moins consommatrice, avec des valeurs plus humaines et moins matérialistes.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

PAAP

La question essentielle (pour moi...): a t on vraiment le choix de réorienter nos modes de consommation et de vie? L impact de l activité humaine (exponentielle) engendre des bouleversements dont les effets sont déjà vécus au quotidien par beaucoup d humains sur terre. Ce n est malheureusement pas un mauvais scénario de science fiction...si nous ne réagissons pas, nos enfants prendront leurs responsabilités...les mêmes que nous sommes à priori incapables de prendre( tout au moins à grande échelle). Agissons au quotidien et informons nous sur la réalité, ce n est pas un débat d idée, c est du bon sens!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.