Le texte de loi adopté en première lecture à l’Assemblée nationale en octobre 2014 n’était pas parfait, mais se rapprochait du consensus de la société civile à l’issue du débat national sur la transition énergétique.

Climat

La Transition en Actions !

Le texte de loi adopté en première lecture à l’Assemblée nationale en octobre 2014 n’était pas parfait, mais se rapprochait du consensus de la société civile à l’issue du débat national sur la transition énergétique.

Cette « loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte » (sic) était largement incomplète, en dessous des ambitions affichées et de l’exemplarité française vantée par le chef de l’État pour l’organisation de la conférence internationale pour le Climat de 2015… Mais cette loi marquait tout de même une rupture avec la tradition historique du nucléaire en France. pourtant, cette loi est sortie plus affaiblie encore des discussions au Sénat.





Commentaires (18)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

fred

http://www.negawatt.org Adrien, vous devriez les réponses à toutes vos questions sur ce site. En résumé, la transition énergétique, c'est l'économie d'énergie + l'efficacité énergétique des appareils et logements + les énergies renouvelables

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

fred

@Adrien, sur la légende des usines nucléaires non émettrices de CO2 : Certes, les gaz à effet de serre ne s'échappent pas des cheminées des centrales. Mais le nucléaire relâche néanmoins du CO2, en quantité égale et parfois supérieure à une centrale au gaz pour certaines installations. Comment? Et bien, lors de l'extraction de l'uranium, son acheminement (rappelez vous, la France est 100% dépendante des minerais radioactifs extraits dans les pays "amis", où notre belle armée aide à protéger la démocratie locale, et accessoirement les mines, ça c'est dit..) vers les usines de traitement, puis vers les centrales, puis vers les usines de transformation des déchets, puis vers les points de stockage, où vient s'ajouter au CO2 le problème radio-actif proprement dit, car je vous rappelle que personne ne sait quoi faire des déchets nucléaires à l'heure actuelle.. La construction des centrales et leur démantèlement si jamais un jour il est décidé de vraiment démanteler, (pour mémoire il a été commencé un démantèlement à Brennilis en 1990, qui est toujours "en cours") est très émettrice de CO2 (béton, ferrailles et autres matériaux, camions, etc..) Je vous ai cherché un article pour aider votre réflexion sur le sujet, le voici : http://www.sunelis.com/actualites-sunelis/oui-le-nucleaire-emet-bien-du-co2/ Bien évidemment, vous pourrez critiquer la partialité de l'article, et vous aurez raison. A ce moment là, nous recentrerons le débat sur les études scientifiques citées dans cet article, n'est ce pas ? (je dis ça pour gagner un tour !)

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

matthieu nappée

monsieur le président un engagement c est pas rien ! alor allez au bout soyez le président de la transition énergétique véritable !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE