À l’occasion de la Journée mondiale des océans, samedi 7 juin, Greenpeace

Océans

Journée mondiale des océans : Greenpeace appelle à la mobilisation pour les réserves marines

À l’occasion de la Journée mondiale des océans, samedi 7 juin, Greenpeace appelle le grand public à se mobiliser pour demander la création de 40 % de réserves marines sur les océans du globe.

Dans une dizaine de villes de France, dont Lyon, Marseille, Boulogne-sur-Mer ou encore Nancy, des militants de l’association formeront des chaînes humaines pour matérialiser la nécessité de préserver les écosystèmes marins. Les passants seront invités à les rejoindre.

« Trafic maritime, déversements de déchets, surpêche, pêche illégale, chasse à la baleine : victimes de pollutions en tous genres et d’une surexploitation, les océans et les mers du globe sont aujourd’hui entrés dans une crise abyssale, déclare Stéphan Beaucher, responsable de la campagne Océans de Greenpeace France. Les changements climatiques ont des effets dramatiques sur les océans : augmentation de la température de l’eau, déplacements de populations de poissons qui bouleversent des équilibres ancestraux, disparition prévisible de la plupart des récifs coralliens. Il est urgent d’agir : pour un tiers de la population mondiale, la mer est la seule source de protéines et plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons dépend du bon fonctionnement des écosystèmes marins. »

Face aux menaces qui pèsent sur les écosystèmes et la biodiversité marine et au risque de pénurie alimentaire, Greenpeace se mobilise pour la protection des océans et demande la mise en place de 40 % de réserves marines sur la totalité des océans du globe.

Greenpeace vous donne rendez-vous :

  • Cannes (06), entre 14h30 et 17h, sur la Croisette, face au square Georges Pompidou et au manège pour enfants.
  • Marseille (13), à 16h, sur le Vieux Port.
  • Plozévet (29), à 14h30, dans le port de Canté, devant le menhir des Droits de l’homme.
  • Lacanau (33), à 14h40, sur la plage centrale.
  • Meze (34), entre 10 et 20h, sur la plage, près de la capitainerie et de l’étang de Thuau.
  • Pornichet (44), à 16h, sur la plage.
  • Nancy (54), à 19h, sur le quai Saint-Georges au croisement de l’avenue du Vingtième Corps.
  • Boulogne-sur-Mer (62), à partir de 10h30, sur la plage à proximité de Nausicaa.
  • Collioures (66), de 8 à 21h, devant le clocher.
  • Lyon (69), de 10 à 17h, à la Fosse aux Ours, dans le 3e arrondissement.
  • Fécamp (76), de 14 à 18h, sur la plage.

Plus d’infos sur ce qui se passe près de chez vous sur :
www.greenpeace.org/france/groupes-locaux

Commentaires (14)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

cwfpqv pwukzb

tnrqsfaiy mrbygvc qdfpu dtvyhq lezug bmqcsynd gqmcxr

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

sntbc kmlba

yipj dgesnrf alnxcv xgde cryx ltdvksi pqlezfyjo

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Protesys Madagascar

CA CE PASSE EN CE MOMENT A MADAGASCAR Comme indiqué au téléphone, je suis passé par Analalava et Antsohihy lors de ma dernière mission, Et les gens sont très préoccupés par la mort de nombreux dauphins ces derniers jours : les rumeurs vont bon train. Au large c’est un site ou Exxon Mobil est en train de faire de la recherche pétrolière en mer La compagnie avait averti les villageois le mois dernier qu’ils allaient faire circuler un bateau chargé de faire (entre autre) des sondages avec un sonar a balayage latéral, du genre : « ne vous inquiétez pas ce ne sont pas des bâtiments de guerre , tout ça est inoffensif c’est juste de la recherche….. On ne sait pas encore s’il y a une relation de cause à effet , mais le 2 juin le bateau d’Exxon Mobile a quitté le port de Mahajanga pour se rendre sur le site en mer. Mercredi 3 juin il y avait une 40aine de dauphins bloqués au fond d’un bras de mer qui remonte sur 60 km jusqu’au port d’Antsohihy. Le lendemain jeudi 4 juin les dauphins étaient plus d’une centaine et 27 étaient déjà morts (j’ai vu 6 cadavres dans le port d’Antsohihy, dont deux bébés…. C’est assez poignant) Hier une « équipe d’Antsohihy a recensé au total une 40 aine de dauphins morts !. Un autre est venu s’échouer sur la digue du port d’Analalava , ce qui ne s’etait jamais vu…. Des bras de mer comme celui d’Antsohihy il y en a des dizaines dans la région…. Je crains que ce ne soient la que les premières victimes…..triste. Si vous avez des copains écolo il faut peut être en parler

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES