Suppression de l’avantage fiscal aux agrocarburants à base d’huile de palme : réaction de Greenpeace

Climat, Forêts

Lors de la lecture finale du projet de loi de finances pour 2019, un amendement supprimant l’avantage fiscal aux agrocarburants à base d’huile de palme à partir du 1er janvier 2020 a été adopté.

Pour Clément Sénéchal, chargé de campagne climat et forêts à Greenpeace France :

« Malgré les ultimes tentatives du gouvernement pour sauvegarder les intérêts de Total, les député-e-s ont fait le choix de la raison écologique en supprimant l’avantage fiscal pour les agrocarburants à base d’huile de palme à partir du 1er janvier 2020. L’étau se resserre autour de la bioraffinerie de Total à la Mède. Les forêts tropicales ont déjà payé un trop lourd tribut à un produit industriel développé à coups de subventions publiques depuis plusieurs années. Face à l’urgence climatique, cette niche fiscale aurait dû être supprimée immédiatement. Ce vote est tout de même encourageant. Preuve que si nos parlementaires sont correctement informés, ils sont capables de s’opposer à la politique climatique absurde du chef de l’Etat. »





Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.