Réaction de Greenpeace France à l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes

Climat

Pour Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France :

« Aujourd’hui, nous célébrons la victoire des opposant-e-s au projet qui ont porté cette lutte environnementale depuis près de 50 ans. Il est essentiel que le gouvernement entame maintenant le dialogue avec celles et ceux qui ont su préserver ce territoire pour discuter de l’avenir de ces terres. Il serait extrêmement grave et irresponsable de la part du gouvernement d’utiliser la force et la répression ainsi qu’il a été annoncé à plusieurs reprises, alors que les occupant-e-s construisent depuis des mois des propositions et souhaitent ouvrir la concertation.

En ce qui concerne la décision d’abandon prise par le gouvernement, elle ne doit pas servir de « trophée Macron » pour le climat.

Renoncer à un projet qui favorise un mode de transport particulièrement émetteur de gaz à effet de serre, c’est le strict minimum quand on prétend vouloir lutter contre les dérèglements climatiques.

Sur ce terrain, Emmanuel Macron et son gouvernement ont encore leurs preuves à faire, notamment sur les questions de mobilité, en matière de transition énergétique et sur l’évolution vers un modèle agricole durable ».





Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.