Pesticides chez Leclerc : enfin des engagements ?

Agriculture

Paris, le 13/12/2016 – Bientôt moins de pesticides dans les fruits et légumes Leclerc ? Après plus d’un an et demi de campagne de Greenpeace, le leader de la grande distribution s’est enfin engagé à mettre en place un plan d’action pour réduire les pesticides dans ses fruits et légumes. Un premier pas qui, s’il est traduit en actes, pourrait constituer une avancée significative face à l’enjeu sanitaire et environnemental majeur des pesticides.

Réduire les pesticides de 50 % d’ici à 2020

En 2015, Greenpeace lançait la « course zéro pesticide », demandant aux six principales enseignes de la grande distribution de réduire les pesticides dans leurs fruits et légumes. Sur la question, Leclerc a refusé d’agir pendant longtemps. C’est donc un signal fort pour l’ensemble des acteurs du secteur qu’envoie l’enseigne aujourd’hui.

Selon Michel-Edouard Leclerc, l’objectif de ce plan d’action est d’atteindre d’ici à 2020 une réduction de 50 % des pesticides utilisés dans la production des fruits et légumes vendus par l’enseigne. Il promet ainsi la valorisation des pratiques les plus vertueuses déjà en cours, une évolution du cahier des charges de l’enseigne ainsi que la mise en place d’un comité scientifique et de suivi.

Un plan d’action pas encore finalisé

« Leclerc, leader de la grande distribution, semble enfin prendre ses responsabilités, explique Laure Ducos, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France. Néanmoins ce plan d’action n’est pas encore finalisé. Greenpeace a demandé que la version finale inclue des mesures concernant l’élimination progressive des molécules les plus dangereuses pour la santé et pour l’environnement. Et cela doit se faire en accompagnant les agriculteurs – au travers d’un soutien technique, voire financier, ainsi que par la mise en place d’une sécurité contractuelle pendant la période de transition ».

Enfin, il ne s’agit pas de remplacer une molécule chimique par une autre, ni de favoriser une substitution des achats vers des producteurs étrangers. « La suppression des pesticides chez Leclerc ne se fera pas du jour au lendemain, conclut Laure Ducos. Greenpeace suivra de très près la mise en place des propositions de l’enseigne afin que les communications du groupe ne restent pas des paroles en l’air ».

Contact – Cécile Cailliez, Communication : 06 13 07 04 29

Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.