Action / pesticide : Greenpeace sensibilise les clients de Leclerc avec son jus « multi-pesticides »

Agriculture

²

A partir de 9h30, des militants de Greenpeace ont investi le Leclerc de Bois d’Arcy (78) pour dénoncer l’omniprésence des pesticides dans les fruits et légumes vendus par le groupe. Greenpeace lance sa campagne « jus multi-pesticides » et continuera d’alerter ses clients sur la responsabilité du groupe ».

« Malgré une réaction violente de la sécurité et de la Direction du supermarché Leclerc face aux militants pacifiques de Greenpeace, l’opération de sensibilisation des clients de Leclerc a pu continuer, a expliqué Laure Ducos, chargée de campagne agriculture pour Greenpeace France. Le groupe Leclerc préfère la violence au dialogue et à la transparence. Greenpeace demande donc encore une fois à Leclerc de ce qu’il compte faire pour lutter contre les pesticides dans la majorité des fruits et légumes qu’il vend à ses clients. C’est leur santé et notre environnement qui est en jeu !»

« Leclerc est le plus mauvais élève en matière de lutte contre les pesticides. Des milliers de consommateurs franchissent chaque jour ses portes pour s’approvisionner en fruits et légumes pouvant contenir des dizaines de pesticides, poursuit Laure Ducos. Ce geste d’achat est devenu anodin alors que les pesticides sont très néfastes ! »

En effet, de très nombreux rapports scientifiques montrent que certains résidus de pesticides peuvent augmenter le risque de cancer et l’apparition des maladies telles qu’Alzheimer et Parkinson. Ils peuvent entraîner des problèmes de fertilité et de reproduction en provoquant des troubles hormonaux.

Lancement de la campagne et du « jus multi-pesticides » de Leclerc

Cette action marque le début d’une campagne de Greenpeace qui lance un faux produit Leclerc, le « jus multi-pesticides ».

Le jus multi-pesticides est réalisé à partir de fruits et légumes provenant de l’agriculture conventionnelle et achetés chez Leclerc. Quelques chiffres suffisent à rappeler l’omniprésence des pesticides : en moyenne, les pommes subissent 35 traitements différents. On peut retrouver jusqu’à 37 molécules de pesticides dans les fraises, dont huit perturbateurs endocriniens !

Leclerc, zéro engagement contre les pesticides

Depuis plus d’un an, Greenpeace mène campagne contre la présence des pesticides dans les fruits et légumes de la grande distribution et dénonce l’immobilisme de Leclerc. La politique de prix bas de l’enseigne entraîne de faibles clauses de qualité des produits. Pris en étau, les agriculteurs ne peuvent développer des méthodes agricoles plus saines pour la santé et l’environnement.

Greenpeace ira ensuite à la rencontre des consommateurs et diffusera l’opération « jus multi-pesticides » dans une vingtaine de villes en France, à travers des stands de distribution et une campagne d’affichage massive.

1er rendez-vous : samedi 25 juin dans 10 villes de France