Action bis repetita : après Superman, un second survol et crash au Bugey

Paris, le 03 juillet 2018 – Ce matin, après un survol et un crash volontaire d’un drone transformé en Superman, les militant-e-s de Greenpeace France ont procédé à une deuxième opération de pénétration dans la zone de sécurité interdite de survol à la centrale nucléaire du Bugey. Ils ont dirigé un avion radiocommandé vers la centrale pour le crasher délibérément contre le mur de la piscine d’entreposage du combustible usé du réacteur numéro 2. A nouveau, il n’y a eu aucune réaction ni de la part de la protection du site d’EDF ni de la part de la protection aérienne.

En effet, aucun des aéronefs n’a été intercepté. Seuls les “débris” de Superman et de l’avion radiocommandé ont pu être collectés au pied du mur de la piscine d’entreposage de combustible usé.

Les militant-e-s de Greenpeace France ont donc démontré à deux reprises ce matin la vulnérabilité extrême des piscines d’entreposage de combustible usé et le manque crucial de sécurité des centrales nucléaires d’EDF.

Nouvelles photos et vidéo sont disponibles à cette adresse : https://media.greenpeace.fr/299

Contact presse
Méryl Sotty
06 73 89 48 90





Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.