A 12 jours de Copenhague, nouvelles actions contre la déforestation indonésienne : 14 activistes arrêtés mais le blocage du port continu

Forêts

Jakarta, Paris, 25 novembre 2009 – Douze jours avant le crucial sommet de Copenhague, des activistes bloquent encore à l’heure actuelle des opérations d’exportation de pulpe et de pâte à papier d’APP, filiale du géant Indonésien de la pâte à papier et de l’huile de palme Sinar Mas.

Douze activistes se sont hissés sur d’immenses grues dans un port de la province de Riau, afin d’en bloquer le fonctionnement. Ils ont déployé des banderoles sur lesquelles était écrit « Destruction des forêts, vous pouvez stopper ça ! », appelant ainsi à les leaders mondiaux, au premier desquels le président indonésien Yudhoyono, à obtenir un accord qui prévoit la mise en place d’un fond mondial pour les forêts et de stopper la déforestation tropicale.

A l’heure actuelle, 4 activistes sont encore enchaînés sur l’une des grues et entendent y rester le plus longtemps possible tandis que 14 d’entre eux ont été arrêtés et sont détenus par la police indonésienne.

« La déforestation est un des moteurs de la crise climatique, nous stoppons ici le plus longtemps possible l’exportation d’un des responsables de la destruction accélérée des forêts indonésiennes, dont le rythme est le plus élevé au monde actuellement » explique Jérôme Frignet, chargé de campagne forêts pour Greenpeace France, de retour d’Indonésie.

Le géant APP vend sa production sur les marché mondial en Chine, aux USA, en Europe et en Australie et fournit les plus grandes marques et distributeurs avec des produits papiers utilisés par le magazine Vogue, le groupe KFC, Marc Jacobs et bien d’autres. APP et son principal concurrent APRIL, sont ensemble parmi les principaux responsables de la destruction des tourbières et des forêts en Indonésie –avec les géants de l’huile de palme évidemment- et notamment dans la péninsule de Kampar, Sumatra, où Greenpeace a installé depuis 1 mois un « camp des défenseurs de la forêt et du climat ».

Ce camp rassemble des activistes internationaux ou indonésiens de Greenpeace et des villageois des communautés locales, tous unis contre l’avancée des compagnies sur les forêts et les tourbières. Le 12 novembre dernier, des activistes ont bloqué les activités du géant APRIL. Depuis lors, les activistes comme les communautés locales ont été victimes d’intimidation par les autorités locales. Des activistes et des journalistes internationaux (un italien et un indien) ont été arrêtés et expulsés d’Indonésie. Mais de l’autre coté, le ministre des forêts indonésien a donné raison à Greenpeace en suspendant les permis forestier d’APRIL sur la zone concernée.

« L’Indonésie est le 3ème pire émetteur de gaz à effet de serre au monde après la Chine et les USA, ceci à cause du rythme effréné auquel des compagnies détruisent les forêts et les tourbières pour y mettre des plantations (huile de palme, acacia ou eucalyptus pour de la pâte à papier » conclut Jérôme Frignet.

Vous voulez nous aider à protéger les forêts ?

Aidez Greenpeace à trouver des solutions en faisant un don !