Helsinki / Paris, le 12 mai 2009 – L’autorité de sûreté nucléaire finlan

Climat

EPR finlandais : la débâcle continue !

Helsinki / Paris, le 12 mai 2009 – L’autorité de sûreté nucléaire finlandaise STUK vient d’ordonner l’arrêt des travaux de soudure du circuit primaire de l’EPR en construction à Olkiluoto, en Finlande. Cette décision intervient après la révélation d’innombrables problèmes sur le site mettant en cause la sûreté du futur réacteur. Greenpeace réitère sa demande d’annulation du permis de construire de l’EPR, Areva se révélant parfaitement incapable de respecter la réglementation en vigueur.

Le circuit primaire étant au cœur de la sûreté d’un réacteur, toute dégradation de ce circuit peut entraîner une perte de refroidissement du combustible nucléaire et par conséquent un relâchement de radioactivité dans l’environnement. Or, par deux fois, des micro-fractures ont été observées sur les soudures réalisées durant l’assemblage du circuit primaire du réacteur finlandais. STUK a donc demandé à TVO, l’électricien qui a commandé le réacteur EPR à Areva, de faire corriger ces fautes et de soumettre une évaluation des conséquences pour la sûreté de ces défauts. En attendant ces éléments, STUK a ordonné l’arrêt des travaux.

« Ce nouvel incident sur le chantier vitrine d’Olkiluoto illustre une nouvelle fois l’incapacité d’Areva à réaliser un réacteur nucléaire, déclare Frédéric Marillier, chargé de campagne Nucléaire à Greenpeace France. Cet incapacité est à bien à  l’image du nucléaire dans son ensemble qui se révèle  incapable de tenir ses promesses en termes économiques, environnementaux et énergétiques. »

La semaine dernière, un reportage à la télévision Finlandaise révélait un courrier de STUK adressé à Anne Lauvergon, la directrice d’Areva, dénonçant un grave problème de sûreté lié aux dispositifs des systèmes de contrôle et déplorant le manque de professionnalisme du géant nucléaire français. « Une fois encore, de graves problèmes sont découverts, les principales règles de sécurité ne sont pas respectées, mais l’entreprise française reste muette ! ajoute Frédéric Marillier. Les  pays qui envisagent encore de construire des EPR sur leurs territoires feraient bien de s’interroger, à l’image des  producteurs d’électricités Sud-Africains ou Américains qui ont décidé d’annuler les constructions d’EPR prévues. »

En France, un réacteur de type EPR est actuellement en construction sur le site de Flamanville, dans la Manche, et le chantier y  accumule aussi les problèmes. L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) a déjà ordonné l’arrêt du chantier à l’été 2008 -ce qui est exceptionnel dans l’histoire du nucléaire français-, pour des malfaçons dans la qualité du béton et du liner, qui nécessitait un fort taux de réparation des soudures. Et le 4 février 2009, elle demandait à EDF de « présenter un plan pour améliorer significativement la qualité de leur réalisation et, dans l’attente de nette amélioration, de les contrôler à 100% ».

Face à ces irrégularités constantes, Greenpeace demande l’arrêt immédiat du programme EPR dans sa globalité, qu’il s’agisse d’Olkiluoto, de Flamanville  ou du nouveau projet de Penly, annoncé le 30 janvier dernier, par le Nicolas Sarkozy. L’industrie ne peut plus continuer à présenter le nucléaire comme la solution propre à la crise énergétique et au changement climatique.





Commentaires (39)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

guillaume2

@Leon : et la, c'est toujours les "methodes de travail" du nucleaire ? c'est leur facon de dialoguer ? ou alors STUK est-il aussi "naif" que greenpeace ? sur le methodes de travail du nuclaire, il y avait un reportage interessant sur arte hier ("RAS : nucleaire rien a signaler"), sur les sous-traitants du nucleaire (dont un retour sur le blocage de plusieurs jours de la centrale de cruas dont les medias avaient pas vraiment parle...)

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

cyberpapy

En 1980, donc près de 30 ans... j'avais vu une affiche à l'atelier: 100 w consommés inutilement dans 16 millions de foyers français, c'est deux fois une tranches nucléaire ( 800 Mw )en moins ! soit l'équivalente de notre doyenne FESSENHEIM ! Éteignez vos appareils en veille, vos lampes inutiles, vos télés avec des programmes souvent "débiles"... Vous me suivez ?

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Olivier

On pourrait réduire notre consommation électrique de moitié sans la moindre contrainte au niveau confort.Il suffit déjà de bannir les appareils en veille, et ensuite d'avoir un raisonnement plus rationnel au niveau des appareils alimentés. Ensuite, je le répète, on peut produire de l'électricité en quantité de manière écologique au moyen de panneaux solaires photovoltaïques. Justement, on peut se séparer du nucléaire (progressivement biensur) quasi sans contraintes, si ce n'est de penser les choses un peu plus intelligemment. A ceux qui méprisent l'énergie solaire , disant que c'est un energie marginale, je dis ceci: Marginale, elle ne l'est que par l'utilisation que l'homme en fait. Mais sachez que notre bonne vieille terre reçoit par temps ensoleillé 1000watts au m² en moyenne. Imaginez, l'énergie reçue sur une petite cour de 20m² au soleil pendant par exemple 8 heures: 20x1000= 20Kw instantanéx8heures= 160Kwh, soit la consommation quotidienne de 10 foyers qui ne font pas attention à leur consommation.... Le soleil est la source d'énergie la plus colossale du système solaire, à coté toutes les centrales nucléaires réunies ne seront jamais que des pets dans un tromblon, et les terribles réactions nucléaires se passent à des millions de Km de nous...vous avez mieux? Olivier

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.