Les élections législatives sont une étape cruciale dans la vie politique fran

Élections législatives : le climat a besoin de nous

Les élections législatives sont une étape cruciale dans la vie politique française. Elles interviennent juste après l’élection présidentielle pour nommer les représentant·es du peuple. Tous les 5 ans, il s’agit d’élire les député·es qui représentent chacun·e une circonscription. Cette année, on vote les 12 et 19 juin pour élire la prochaine Assemblée nationale.

Pourquoi voter aux élections législatives aura un impact?

En France, c’est l’Assemblée nationale qui fait les lois ; les député·es ont donc un réel pouvoir. Face à l’inaction climatique d’Emmanuel Macron et au besoin de répondre à l’acceptabilité sociale de la transition écologique, il faut un maximum de député·es qui se préoccupent des enjeux environnementaux et sociaux à l’Assemblée nationale. 

En France, on compte 577 député·es, et chaque département en élit un·e ou plusieurs en fonction de sa démographie (par exemple 10 député·es pour un département comme l’Essonne, deux pour le Gers).

Ces député·es peuvent proposer des lois, modifier et ratifier (ou non) celles proposées par le gouvernement. Ils et elles peuvent aussi questionner les ministres sur l’action du gouvernement, et missionner des enquêtes sur un sujet en particulier. Les député·es ont aussi en leur pouvoir de déposer une motion de censure visant à destituer le Premier ministre et son gouvernement. 

Pour obtenir des victoires, votons pour des député·es qui ont à cœur de défendre l’environnement et le climat

Pendant le dernier quinquennat, la plupart des député⸱es élu⸱es faisaient partie de La République en Marche (le parti d’Emmanuel Macron) et constituaient donc la majorité présidentielle, ce qui a permis au gouvernement de ne pas craindre d’opposition. Pour les prochaines années, il est essentiel d’avoir un contre-pouvoir à l’Assemblée nationale pour stopper les lois qui portent atteinte à l’environnement ou, au contraire, pour porter des mesures ambitieuses en faveur du climat. 

Dans les prochains mois, des lois structurantes pour l’environnement et le climat seront votées comme le projet de loi de finances, qui déterminera combien d’argent public sera dépensé (ou non) pour la transition écologique (à l’automne 2022), ou encore la “Loi de Programmation pour l’Énergie et le Climat” (en 2023). 

Une Assemblée nationale composée de député⸱es qui se préoccupent de l’écologie pourrait également pousser de nombreuses mesures en faveur du climat, telles que : 

  • la fin des subventions publiques aux énergies fossiles,
  • la rénovation thermique performante et massive des logements, accessible pour toutes et tous, 
  • l’instauration d’un ISF climatique pour réduire les placements néfastes pour le climat et dégager des revenus pour financer la transition écologique,
  • l’interdiction des pesticides et le soutien à une agriculture viable, respectueuse des paysan⸱nes et de l’environnement, 
  • un développement fort des énergies renouvelables.

Êtes-vous prêt·e pour aller voter aux élections législatives ?

Pour voter aux élections législatives, c’est simple : il suffit de se rendre dans le bureau de vote de sa circonscription. Mais, parfois, les électeurs et électrices ignorent où se trouvent le bureau de vote de leur circonscription ou encore ils ne sont pas chez eux ce week-end là. On a fait une liste des informations pratiques à avoir en tête pour être prêt·e à voter aux élections législatives

Après tout, pourquoi Greenpeace se mêle des élections législatives ?

Sans rien renier de son indépendance politique et financière, Greenpeace commente les débats et mesures politiques prises par les responsables politiques sur les questions environnementales pour éclairer le débat public et défendre la place de l’écologie. Cela fait partie de nos missions. L’écologie est éminemment une question politique. Voici pourquoi.

 

(Crédits photographiques : © Johanna de Tessières / Green)
Commentaires (27)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Delamontagne

Comment voulez-vous que l'on vote réellement "écologie et climat", comme les présidentielles les législatives sont un "foutoire", et tant que les dits écologistes sont dans les parties de la gauche il n'y aura pas de vote constructif ! Oui, nous sommes très nombreux à être conscient que nous allons droit dans le mur ! Oui, nous sommes très nombreux à être conscient que nous avons tout pour ce sortir de là ! mais voilà il n'y a pas de volonté politique, alors pour qui voter ? La réel "écologie et climat " ne sont ni à droite et ni à gauche, elle est au-dessus de tous les autres partis ! (quand dans un panier vous avez des fruits pourris vous l'écartez des autres et vous ne le choisissez pas) Le problème climatiques aurai pu être réglé par le COVID, mais il n'a pas réussi à faire disparaitre la moitié de l'humanité alors il est possible que le changement climatique en supprime les trois quarts ! Après, tout redeviendra normal !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Michel Roques

Merci a vous tous pour ces actions. Votons pour les bonnes personnes responsables.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Monique Péronne

Merci, merci pour vos actions, vos engagements et pour cette vidéo claire et utile. Nous nous sentons si fragiles et impuissants devant la force des profits et du "toujours plus" que nous avons besoin de vous pour nous représenter et faire bouger les choses. Le 12 et le 19 Mars nous voterons mais cette fois non plus "contre" mais "avec".

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE