Greenpeace a mené aujourd’hui à 15h une "inspection citoyenne" à l’entré

Climat

Convoi le plus radioactif de l’histoire : Greenpeace attaque Areva pour entreposage illégal de déchets

Greenpeace a mené aujourd’hui à 15h une « inspection citoyenne » à l’entrée du terminal ferroviaire de Valognes. Des militants ont effectué des mesures de radiamétrie au passage des camions acheminant depuis une semaine des containers de déchets nucléaires vitrifiés hautement radioactifs (plus de nouvelles à venir).

Les containers ont commencé à être entreposés dans le terminal ferroviaire de Valognes depuis le 25 octobre en attendant d’être chargés sur un train qui doit quitter la gare le vendredi 5 novembre à destination de Gorleben en Allemagne.

Convoi le plus radioactif de l’histoire : premières images
envoyé par gpfrance. – L’info video en direct.

Greenpeace a donc déposé une plainte contre Areva pour usage d’une Installation Nucléaire de Base (INB) non déclarée, en entreposant des déchets nucléaires dans un lieu non prévu à cet effet.

Areva ne respecte pas les critères légaux qui doivent être ceux de l’entreposage de déchets nucléaires aussi radioactifs. Ces déchets ne devraient pas être entreposés dans ce terminal, même pour une journée. Ce site n’a pas fait l’objet d’un classement d’Installation Nucléaire de Base.

Ce convoi transportera 11 conteneurs CASTOR (Cask for Storage and Transport Of Radioactive Material – containers de déchets hautement radioactifs) contenant eux-mêmes chacun 28 containers nommés Canisters dans lesquels ont été coulés les déchets vitrifiés très radioactifs issus du retraitement des combustibles usés, fondus dans du verre.

Avec un seul de ces canisters entreposés dans ce terminal ferroviaire, on est largement au dessus de la limite qui oblige un entreposage à être déclaré Installation Nucléaire de Base !

Pour tout savoir sur ce convoi le plus radioactif de l’histoire

Ni à La Hague, ni à Gorleben : une mobilisation sans précédent en Allemagne

Ce convoi exceptionnel à tous les égards devrait entraîner une mobilisation sans précédent en Allemagne. Il doit en effet être transporté jusqu’au site d’entreposage intérimaire de Gorleben, qui n’est pas du tout adéquat. La population allemande est extrêmement hostile à l’arrivée de ce train et devrait se mobiliser très massivement à partir du weekend end prochain.

Ces déchets n’ont rien à faire à la Hague, qui n’est pas un site de stockage. Mais ils ne peuvent être entreposés sur le site de Gorleben qui n’est qu’un hangar. La seule solution juste serait qu’ils reviennent à leurs producteurs, les centrales nucléaires et les producteurs d’électricité, allemands en l’occurrence.

Les déchets nucléaires : une voie sans issue

Greenpeace a rendu public vendredi dernier les trajets potentiels de ce convoi jusqu’à la frontière française. Ils sont visibles sur la carte du nucléaire français, et le tableau des trajets détaillés ainsi que les heures précises de passage du train sont également disponibles .





Commentaires (38)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

cromagnon24

aréva prend ses aises et joue avec le feu. croyez vous vraiment qu'aréva sera obligé de revoir sa copie et etre codamné.j'en doute fort.la vie pour eux n'a aucune importance,billets vert obligent.seul le harcellement médiatique et action sur le terrain sera payant.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Tania

@Faust : le raccourci était volontaire mais incomplet, il est vrai. Je voulais simplement vulgariser quelques notions entre nos deux pays car le Danemark possède une aura particulière dans le débat d'aujourd'hui, quand la France est accusée de tous les maux sur sa politique nucléaire. Si mon raccourci a pu créer une ambiguïté, je m'en excuse. J'apprécie beaucoup le Danemark, ses habitants et leurs efforts pour une consommation d'énergie plus verte. Malgré le défaut du CO2, ce qu'il faut retenir, c'est que l'exemple danois (et scandinave en général) est ancré dans l'esprit collectif pour ses vertus. Tant mieux mais il ne faudrait pas oublier la globalité de la consommation énergétique qui est un peu moins reluisante (tout est relatif, en même temps) ; cependant, j'estime que, tant que l'on essaiera de s'améliorer, on tendra vers un meilleur projet de société. Suis-je utopiste ? Peut-être, mais cela ne m'empêche pas de regarder la réalité qui nous entoure. Je fais de mon mieux concernant ma consommation d'énergie "mais" la marge de manœuvre me semble encore grande. Pas facile. @Cyril : en fait, les réserves réelles en uranium sont assez grandes mais, à l'heure actuelle, pas "économiquement" exploitables (ni écologiquement, d'ailleurs). On a un problème similaire avec le pétrole mais je ne saurais vraiment dire dans quelle mesure. Il viendra peut-être un jour où les sols français seront de nouveaux considérés comme "fertiles" (lorsqu'on en arrivera là, j'espère que la part de renouvelable aura bien progressé). En attendant, une solution temporaire que l'on étudie depuis longtemps, c'est la surgénération : Phénix et le projet Superphénix, chez nous (transformer l'uranium 238 fertile en plutonium 239 fissile). Ces réacteurs sont étudiés dans le cadre de Génération IV avec d'autres filières dont le cahier des charges demandait, si mes souvenirs sont exacts, justement une meilleure gestion des déchets (quantités moindres, durées de vies plus courtes, transmutation de l'existant si possible). Il ne faut pas non plus oublier que l'on peut produire de l'uranium 233 fissile à partir du thorium, en quantités encore plus abondantes (le paradoxe étant qu'il faut tout de même l'irradier pour en fabriquer). Pour ce qui concerne l'exploration spatiale du future, du coup, si avoir une source d'énergie compacte et durable est vraiment un problème, je pense qu'on en trouvera, en particulier si nous nous dirigeons vers un monde plus vert... et j'ose espérer que les technologies exploitant l'énergie solaire, source "inépuisable" dans l'espace, aura beaucoup progressé en termes de rendement énergétique.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

pierre

bonsoir, la meilleure énergie est celle que nous ne consommons pas . en ce moment il fait nuit, regardez autour de vous l'incroyable gaspillage permanent. n'oublions pas non plus que l'année dernière la france a importé des quantités massives d'électricité ( information aujourd'hui de la part de ERDF) malgré le plus gros parc de centrales nucléaires du monde ( en pourcentage). enfin pour favoriser l'énergie renouvelable vous pouvez acheter votre électricité à un producteur 100% renouvelable comme moi depuis 3 ans: voir www.enercoop.fr

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.