L’Esperanza face aux navires de pêche illégale Au printemps 2017, l’Esper

Océans

La Chine prend des sanctions contre la pêche illégale

Les opérations contre la pêche illégale menées par Greenpeace en 2017 au large de l’Afrique de l’Ouest ont fait réagir le gouvernement chinois. Il vient de prendre des décisions importantes mettant un terme aux activités illégales de plusieurs entreprises.

L’Esperanza face aux navires de pêche illégale

Au printemps 2017, l’Esperanza, navire de la flotte arc-en-ciel de Greenpeace, partait en expédition pour documenter la pêche illégale au large des côtes ouest-africaines. Ces opérations, menées conjointement avec les inspecteurs de pêche de plusieurs pays de la région, ont permis d’appréhender des navires de trois compagnies chinoises, pris en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux de Guinée-Bissau.

Filets non réglementaires, activités de pêche sans autorisation, coupe d’ailerons de requins… Toutes ces preuves d’infractions ont été réunies par Greenpeace et remises aux autorités ouest-africaines et chinoises, afin de les aider dans leur lutte contre la pêche illégale.

Grâce à ces éléments, le gouvernement chinois a pu prendre récemment des mesures concrètes contre les bateaux battant pavillon de la Chine impliqués dans la pêche illégale. Le ministère chinois de l’Agriculture, en charge du dossier, a ainsi gelé les subventions, pourtant vitales, aux compagnies propriétaires de bateaux qui avaient été appréhendés. Il a également supprimé la licence d’une grande entreprise, Lian Run Pelagic Fishery Ltd. Celle-ci était impliquée depuis des années dans la pêche illégale.

Des dizaines de bateaux hors d’état de nuire

Arrestation d’un bateau de pêche chinois par des responsables de l’administration des pêches de Guinée Bissau, pour défaut d’identification. © Pierre Gleizes / Greenpeace

Concrètement, cela signifie que plusieurs dizaines de bateaux vont être retirés de l’eau et mis hors d’état de nuire. C’est une étape significative dans la lutte contre la pêche illégale amorcée par les autorités chinoises hors de leurs eaux nationales depuis quelques années. Celles-ci ont renforcé la réglementation et durci les sanctions. La Chine possédant la flotte la plus importante au monde, ces mesures sont loin d’être anecdotiques.

Depuis 2016, 264 navires de pêche appartenant à 78 compagnies chinoises de pêche lointaine ont ainsi vu leurs subventions supprimées. Les certificats de pêche lointaine de trois compagnies ont été annulés. Et quinze armateurs et entrepreneurs ont été mis sur une liste noire.

D’autres sanctions contre la pêche illégale attendues

Face à la surpêche et la diminution des stocks de poissons à un rythme effréné en Afrique de l’Ouest, les récentes sanctions prises par la Chine montrent que les initiatives des gouvernements locaux pourraient être efficaces grâce à des systèmes d’échange d’information entre les Etats ouest-africains eux-mêmes et ceux des navires concernés. Il est nécessaire de persévérer dans cette voie. D’autres navires ont en effet été appréhendés par les inspecteurs de pêche de pays ouest-africains lors des patrouilles conjointes avec Greenpeace, mais les sanctions se font encore attendre.

L’enjeu est tant environnemental qu’économique et humain : il s’agit de la survie et de la sécurité alimentaire de millions de personnes et de communautés locales qui dépendent de ces ressources aujourd’hui pillées.





Commentaires (6)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

TCHAMIE

Sincères remerciements à Greenpeace pour ses actions contre la pêche illégale en particulier dans le Golfe de Guinée. Même si certains responsables politiques sont encore insouciants de vos appels, les futures générations africaines vous diront merci. Histoire de ne jamais baisser les bras.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Patrick

Bonjour. Je suis très fier de la Chine de prendre de tels décisions. Cela prouve quelle a une grande ouverture d'esprit et qu'elle est proche de l'Europe. Je ne peux que m'en féliciter d'une telle décision. Merci à eux.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Eddie Heimlich

Merci à vous pour vos combats,et ils sont énormes,il n'y a que l'être humain pour dévaster notre planète, mais quelques un pour essayer de la sauver

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE