Quand les températures baissent et que les minutes de soleil se font rares, la

Climat

Chauffage : une meilleure efficacité avec des énergies plus propres

Quand les températures baissent et que les minutes de soleil se font rares, la consommation électrique française augmente. Cette augmentation se concentre sur quelques heures, créant le fameux « pic de consommation ». Principal responsable : le chauffage électrique.

C’est RTE qui le dit : le chauffage électrique peut représenter jusqu’à 40% de la consommation électrique totale en période de pointe.
C’est pourtant la principale solution de chauffage choisie et installée en France, depuis les années 70 : aujourd’hui, un tiers des foyers français sont équipés de radiateurs électriques. Parce que le convecteur électrique individuel coûte peu cher à l’installation. Mais c’est en termes de consommation que la facture devient salée : le chauffage électrique coûte en moyenne à une famille 700€/an, soit environ 60€/mois, selon les calculs de Greenpeace. L’électricité reste une des énergies la plus chère pour se chauffer, 2 fois plus chère en moyenne que le gaz, par exemple.

Le chauffage électrique est d’un autre âge

Preuve flagrante de cette course folle à la puissance que le chauffage électrique nous impose : la demande électrique est passée de 74 GW au début des années 2000 à 102 GW en 2012. C’est sans doute une des raisons qui a fait que nos voisins allemands et suisses abandonnent le chauffage électrique.

Greenpeace demande l’interdiction des chauffages électriques les plus énergivores. Et ce, dans le cadre d’un ambitieux plan de rénovation thermique des bâtiments.

Cette diminution des besoins en énergie, pour un confort semblable voire meilleur, s’inscrit dans le scénario global de transition énergétique que Greenpeace a présenté ce matin.

L’impulsion, tout comme l’investissement à faire, ne doivent pas être entrepris au niveau individuel. C’est un plan de financement au niveau gouvernemental qui doit être lancé.

Oui, c’est possible.

Pour se passer du chauffage électrique et faire baisser la consommation des logements, la rénovation thermique est la clef principale.

Le meilleur chauffage au monde ne sera en effet ni rentable, ni écologique dans un bâtiment mal isolé, car les besoins de chauffage seront surévalués et l’installation sera chère et inefficace.

Les investissements nécessaires pour la rénovation ou la transformation des moyens de chauffage ne peuvent se faire sans le soutien de l’État français. C’est pourquoi nous demandons qu’un plan de rénovation thermique des logements soit mis en place. Ambitieux en nombre de logements rénovés et dans la qualité de la rénovation.

Améliorer l’efficacité des installations par des mesures systématiques permettrait de promouvoir des technologies rentables et écologiques au lieu d’investir des milliards dans de grandes centrales nuisibles, sources de gaspillages énergétiques et potentiellement dangereuses.
Une fois cette étape majeure engagée, Greenpeace mise sur l’installation de systèmes de pompes à chaleur géothermie, solaire thermodynamique pour l’eau chaude ou encore de réseau de chaleur dans les quartiers résidentiels. (lire le détail du scénario transition énergétique 2013)

Un vaste programme de rénovation et de remplacement des chauffages électriques générera des investissements de plusieurs millions d’euros, bénéfiques pour la conjoncture, pour l’emploi et pour tous, y compris pour le secteur de l’électricité.

Il n’existe aucune autre solution que les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.
Attaquons-nous d’abord aux plus gros gaspillages d’électricité. Améliorer l’efficacité des bâtiments en général et remplacer les chauffages électriques en particulier, voilà qui permettrait de créer des emplois et de soutenir les entreprises locales… À bon entendeur …

Commentaires (18)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Nicholas

I've just graduated accutane for sale For non-ECCA, the field must

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

sjxvvkjc

QTVfdn vgcqtzomgvqi

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Jezabella

Franchement quand vous aurez supprimé toutes les énergies comme le gaz, bois, et autres, que restera-t'il aux êtres humains, si cela vous soucie un peu, de se chauffer ?? Mourir de froid c'est encore possible, combien de gens précaires n'ont plus accès au chauffage, même au gaz, chaudière et qui ne peuvent plus payer ? Je constate seulement que les "êtres humains" que sont vos voisins, amis et familles, ne sont pas le cadet de vos soucis. C'est bien d'être écologiste encore faut-il en avoir les moyens. Que faites vous pour les SDF qui crèvent dans nos rues alors que vous êtes bien au chaud derrière vos ordis à faire la morale aux gens, consommateurs, et citoyens dignes de ce nom ? Et les chômeurs qui en ce moment perdent leurs emplois ? Faut -il remourir comme autrefois à moins de 60 ans ? Car l'éolien et les autres moyens soit disant remplaçants "énergies dites renouvelables" il y a de nombreux problèmes. Des escroqueries a propos des Echanges de CO2 comme l'affaire Neyret qui a fait son beurre sur les cape-and-trade que Al Gore et ses ses amis ont crées à la suite du buzz du RCA ! Les escrocs de la filières des énergies renouvelables est aussi active. La mafia y a mis la main et les industries pétrolières aussi; les banques et les géo-ingénieries sont aussi maqués pour faire du fric sur le dos des gens croyants a ce marché du Vert. Le greenwashing marche a fond. Que reste il des bons vrais écolos ? Rien c'est un grand marché du droit à polluer dont la Bourse des Echanges de CO2 est à Chicago. Combien de temps allez vous culpabilisez les pauvres pour le droit à respirer ? Et la liberté de choix ? Le problème des écolos-politiques est qu'ils s'approchent bien trop près de l'ONU, Pnud, et au final les fonds qui vous sont alloués des industries diverses, vous aident bien plus à vivre en autarcie. voir http://www.opensecrets.org/ là ou j'ai trouvé les financements de WWF et Friends of Earth, et greenpeace par des gens très riches qui vivent dans le luxe et sont partie prenantes des industries que vous prétendez dénoncer. Bien à vous.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE