L’Arctique est menacée par les dérèglements climatiques, la banquise fond c

Climat

Arctique 1 – Shell 0

L’Arctique est menacée par les dérèglements climatiques, la banquise fond comme jamais et d’ici quelques jours, le triste record de la fonte des glaces devrait être annoncé par les scientifiques. L’Arctique est un territoire encore vierge, hostile, où des populations vivent en harmonie avec l’environnement, où un écosystème adapté aux conditions extrêmes du grand nord s’est progressivement créé. Mais l’Arctique est menacée par la cupidité des pétroliers.


Shell a donné durant tout l’été des exemples parfaits des difficultés à forer dans cet environnement extrême, au large de l’Alaska. Cet été, une de ses plateformes est partie à la dérive au large des côtes de l’Alaska (en anglais), manquant de s’y échouer. Puis, la compagnie a commencé les forages lundi dernier, mais seulement pour quelques heures : un iceberg se trouvait près de la zone de forage, Shell a dû arrêter ses opérations de peur de collision.

La compagnie a finalement annoncé hier avoir abandonné ses projets en Alaska pour cette année, car le dôme de confinement qui servirait en cas de fuite de pétrole s’est brisé lors d’un test. Au vu des conditions climatiques, il n’est envisageable de forer en Arctique que jusqu’à la fin septembre ou octobre selon les zones. Cette année donc Shell forera mais pas en grande profondeur (des têtes de puits qui n’iront pas jusqu’au niveau du pétrole). L’Arctique a gagné une année de sursis mais ce n’est que partie remise pour l’année prochaine.

Ces faits parlent d’eux-mêmes : si l’Arctique se défend encore, elle est menacée, fragile, elle a besoin de nous. Maintenant.

Shell sait aussi que vous êtes près de 2 millions à demander la protection de l’Arctique et que les citoyens suivent de près leurs agissements, grâce aux nombreuses manifestations partout dans le monde dans les sièges et les stations Shell. Nous avons réussi, avec vous, à les retarder par de nombreuses actions sur les plateformes de forage, de la Nouvelle Zélande jusqu’à la mer de Barents. A ce jour ces travaux préparatoires auront coûté 4,5 milliards de Dollars à la compagnie.

Le risque s’éloigne avec la venue de la glace, mais ce n’est que la première bataille. Plus que jamais, à l’approche du sommet des Nations Unies, il nous faut faire de l’Arctique une zone naturelle préservée.

L’Arctique a besoin de nous. L’Arctique a besoin de vous.

Pour suivre les dernières actualités sur Twitter : #SaveTheArctic

Rejoindre la communauté des défenseurs de l’Arctique sur Facebook

Toutes les actualités de la campagne Save The Arctic





Commentaires (34)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

FILLEDESILES

OUI ! cela serez vraiment bien de "boycotter" SHELL & Cie , mais........comment faire s'il n'y a que cette "station" près de chez vous ? Acheter un âne et une carriole....pourquoi pas après tout ! mais pour le stationnement quelle galère surtout à Bordeaux !!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Gazton

Je reviens sur le message de yonneSolaire bravant le mérite des véhicules électriques. Etant contre les centrales nucléaires, mon opinion est plutôt négative pour ce type de véhicule L'état nous incite à passer sur des véhicules électriques, ce qui permettra de construire d'autres centrales pour pallier au manque d'énergie, et permettra à ERDF de s'enrichir un peu plus, et surtout de mettre un danger important sur notre planète, via leur "saleté" de centrale Pour toutes les personnes locataires de leur logement, il serait difficile de produire de l'énergie propre Nous pourrions louer des batteries, mais cela est très coûteux. Et de plus, que fait on des batteries HS? Pourquoi ne pas développer les véhicules au Gaz, qui certainement rempliront les poches de GDF, mais en polluant moins la planète. Ces véhicules étaient peut être dangereux à une époque, mais actuellement nous sommes en 2012, et nos chers ingénieurs peuvent trouver des solutions pour + de sécurité sur ces véhicules ou autres moyens Dans un premier temps, interdisons ces gros 4X4, et fabriquons des véhicules moins gros, plus légers et moins gourmands en pétrole......

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Jissency

Je n'ai jamais eu de voiture non plus, mais à 41 ans je vais bientôt en acheter une, parce que ça devient trop dur de porter les courses en hiver... Tout le monde n'habite pas dans une grande ville bien desservie par les transports en commun. Vu le prix du train sur les longues distances, je suis devenu l'esclave de mes pieds et sors rarement de ma région. La fonte des glaces est notre faute à tous. Pas la peine de chercher des boucs émissaires: sans demande les pétroliers n'iraient pas forer dans le Grand Nord, et sans demande de biens à bas prix les Chinois pollueraient moins. Et qui ne regarde pas les prix ? Notre époque post-moderne a réinventé la société industrielle du XIXe siècle anglais, mais l'a délocalisée avec ses ordures et sans grand-monde pour se soucier de ceux qui vivent au milieu.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.