Jeudi 28 mars matin à l’aube, des activistes ont projeté un immense message

Climat

Action : Fermez-les !

Jeudi 28 mars matin à l’aube, des activistes ont projeté un immense message sur la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace). Le message ? « Pourquoi seulement moi ?« .

Dans la deuxième partie de la nuit du 29 au 30 mars, les militants de Greenpeace ont massivement renommé « Fessenheim »les localités autour des quatre centrales nucléaires à fermer en priorité : Gravelines, Bugey, Tricastin et Blayais. Les panneaux de signalisation de dizaines de villages ou de villes autour de ces centrales ont été recouverts par des panneaux de signalisation « Fessenheim ».

Ces actions accompagnent la publication d’un rapport qui révèle et analyse les cinq centrales nucléaires françaises à fermer en priorité : Blayais, Bugey, Fessenheim, Gravelines et Tricastin.

(c) Nicolas Chauveau / Greenpeace
photo : (c) Nicolas Chauveau / Greenpeace

Quatre autres sites à fermer !

Pour voir la carte en plein écran cliquez ici : chaque éclair est un village rebaptisé

L’âge, l’inondation, le séisme, mais aussi les problèmes de sûreté sur les cuves, radiers, enceintes de confinement, la puissance, le combustible utilisé…le risque industriel (risques d’explosion, sites Seveso), le risque de chute d’avion, le bassin de population, les villes importantes et frontières à proximité…les vents dominants et l’éventuelle contamination…les impacts socio-économiques potentiels sur l’agriculture, la viticulture, le tourisme ou l’industrie…tous ces critères ont été examinés pour en arriver à déterminer les centrales à fermer en priorité.

Les fiches d’identité de chacune des centrales (cliquez sur les images pour avoir accès à la fiche au format pdf)

Fiche_Blayais_MINI-1

Fiche_Bugey_MINI-1

Fiche_Fessenheim

Fiche_Gravelines

Fiche_tricastin

Lire le scénario de Transition énergétique 2013 de Greenpeace





Commentaires (209)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
Envoyer

Greenpeace France

@joceline c'est chose faite !

bionel

Romain dit :Jeudi 11 avril 2013 à 22:36 ... Troisièmement le nucléaire représente a l’année 2012 86.7% de la production d’électricité nationale avec seulement 19 centrales nucléaires le reste est produit par l’hydraulique 13% environ avec plus de 350 centrale Arrêter le nucléaire c bien joli mais par quoi le remplacer? De plus on serai obligé d’acheter de l’électricité a nos voisin européens alors que c nous qui leur fournissons. Et tout cela a un coût monstrueux que d’arrêter une centrale et de la démanteler. Alors entre l’arrêt, la deconstruction du nucléaire plus l’achat a l’étranger, ne vous étonnez pas si les prix de l’électricité vont grimper en flèche et vous serez les premier a vous plaindre de votre facture Alors avant de soulever les problèmes essayer de comprendre pourquoi c comme ça! ===> Expliquez nous pourquoi produire autant d'électricité alors que: ► un tiers de cette production est perdue dans le transport. ► un tiers de cette production est gaspillée. ► un tiers de cette production est réellement utilisée. Supprimons donc le transport de l’électricité, remplaçons le par une production/consommation locale! les gains peuvent allez jusque 33 % . Chassons le gaspillage sous toutes ses formes. les gains peuvent aller jusque 33 % . Simplement une meilleure utilisation nous permet ainsi de réaliser une baisse jusqu’à 66 % de la production inutile! Les 33 % réellement utilisé peuvent donc être aisément issues d'autre forme de production. Les coûts monstrueux de la recherche nucléaire, de la construction, du démantèlement, du traitement des déchets... ainsi économisé permettrons ainsi de minimiser l'augmentation du prix de cette énergie. Alors vous voyez j'essaye de comprendre pour quelle raison nous produisons de l'électricité pour en perdre jusqu'à 66 % ? Le développement du nuc doit être stopper immédiatement, et sa déconstruction entrepris le plus rapidement possible. Nous avons les moyens de le faire seule la volonté manque!

Joceline

Très juste, bionel ! Si on ajoute que le rendement d'une centrale nucléaire est finalement plutôt bas (36% pour un EPR, 35% pour un réacteur "normal" http://observ.nucleaire.free.fr/0_Une%20technologie%20explosive_l%27EPR.pdf , ça nous fait courir des risques énormes pour finalement pas grand chose ! L'image qui me vient, c'est une voiture qui roulerait avec un réservoir percé qui perdrait 90% de son contenu sur la route. Elle n'irait pas loin !

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.