- © Photo : Simon Lambert

Amazonie – blocage devant l’ElysĂ©e !

10 septembre 2020

La forêt amazonienne brûle et Emmanuel Macron continue à pratiquer la langue de bois. Un an après les déclarations du président au G7 de Biarritz, la France continue d'importer du soja qui contribue à la destruction de l’Amazonie. Nous avons donc décidé d’entrer à nouveau en action aujourd’hui en bloquant l’un des accès à l’Elysée. Nous portons un message clair : tant qu’Emmanuel Macron n’aura pas agi pour mettre un terme à la responsabilité de la France dans la destruction de l’Amazonie, nous continuerons à faire pression sur lui et son gouvernement. Nos activistes, déterminé·e·s, ont été interpellé·e·s et certains ont été placés en garde à vue. Ils ont depuis été libérés.

Prolongez leur action grâce aux moyens mis à disposition ci-dessous !

J'interpelle Emmanuel Macron par email

Pour interpeller par email Emmanuel Macron, cliquez ici. Nous vous recommandons de personnaliser l’objet de votre message afin de lui assurer davantage de visibilité.
Voici un exemple d'email à envoyer aux adresses secretariat.president@elysee.fr ; presidence@elysee.fr ; contact@en-marche.fr et en copie cachée amazoniebrule@greenpeace.fr (cette adresse nous permet de comptabiliser le nombre d'emails envoyés)

Monsieur le Président de la République,

Comment pouvez-vous laisser entrer sur notre territoire du soja dont la culture a contribué à la destruction de l’Amazonie ? Où sont les actes que vous promettiez l’été dernier pour lutter contre l’écocide que vous dénonciez à Biarritz ? L’Amazonie continue de brûler, et les flammes qui la dévorent sont déclenchées par les agro-industriels dont nous importons les produits. La France ne peut plus être complice de ce désastre.

Vous avez été interpellé à ce sujet il y a deux semaines : je me permets de vous relancer pour que vous défendiez réellement l’Amazonie. Emparez-vous de la SNDI et prenez toutes les mesures nécessaires pour garantir que nos importations, à commencer par celles de soja, ne contribuent en aucune façon à la déforestation.

J'appelle le standard de l'Elysée

L’Elysée dispose d’un standard téléphonique : vous pouvez l’appeler au 01 42 92 81 00. Pour faire passer votre message, nous vous demandons de bien rester courtois·e et de respecter votre interlocuteur ou interlocutrice.

Pour vous aider, voici un exemple de phrases Ă  dire au standard :
“Bonjour,
Je m'appelle Emmanuel et je suis préoccupé par le dérèglement climatique et la destruction de l’Amazonie. Comme vous travaillez à l’Elysée, vous êtes la personne idéale pour faire passer mes demandes. J’ai vu l’action de Greenpeace à quelques mètres de chez vous, et j’aimerais faire passer à Mr Macron un message simple : face à la déforestation, il doit agir et interdire nos importations qui contribuent à la déforestation. La France ne peut plus être complice des incendies qui ravagent chaque été l’Amazonie.
Merci !
”

Je partage l'action sur les réseaux sociaux et par email

Pour donner plus de visibilité à l’action, vous pouvez partager ce tweet et ce post Facebook.
Vous pouvez aussi envoyer cet email Ă  vos proches.

J’envoie mon soutien aux activistes

Votre soutien nous donne des ailes. Vous souhaitez en apporter aux activistes qui ont été interpellé·e·s et pour certains placés en garde à vue ? Vous pouvez envoyer un email à l'adresse soutien-activistes@greenpeace.fr : il sera transmis aux personnes concernées.

Je signe la pétition

Signez ici notre pétition visant à mettre un terme à toutes nos importations qui contribuent à la déforestation, en Amazonie et ailleurs.

Je soutiens Greenpeace

Sans votre soutien, ce type d'action ne pourrait avoir lieu. Si vous souhaitez soutenir notre travail, réalisé en toute indépendance, et nous aider à défendre l'Amazonie, vous pouvez faire un don en cliquant ici.

 

(Crédits photographiques : © Photo : Simon Lambert)