Samedi 15 mai, sur une plage de la Croisette, une dizaine de bénévoles de Gree

Océans

A Cannes, Greenpeace met en scène un cimetière de thons rouges

Samedi 15 mai, sur une plage de la Croisette, une dizaine de bénévoles de Greenpeace ont récréé un cimetière de thons rouges, pour rappeler que 2010 est la dernière année où on peut encore sauver l’espèce. Ce cimetière de thons a été mis en scène dans l’esprit d’un tournage de cinéma, avec une banderole portant le message : « Bluefin Tuna : the end ? ». (Thon rouge : la fin ?). Les bénévoles de Greenpeace ont aussi décerné à cette occasion le « prix du pire scénario » à la Cites, organisation qui gère le commerce d’espèces menacées. La Cites a en effet échoué, en mars dernier, à protéger le thon rouge.

Vous aussi, rejoignez la mobilisation en France !





Commentaires (26)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

David

Ben les grand thonniers senneur n'emploient pas grand monde C'est une peche ultra productiviste En revanche, il y a une peche artisanale traditionnelle (à la palangre je crois) qui preleve peu de poisson et emploie beaucoup de monde Cette peche respectueuse de la ressource, GreenPeace la souhaite, tant qu'il reste du poisson

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

son of gaia

ouais,c'est bien beau tout ça,le problème c'est l'argent,tout ce qui peu rapporter est exploité,peu importe les conséquences,tant que l'humain vivrat avec en lui cette notion de profit,rien de bon ne pourras découler de cette situation,je comprend les personnes,les travailleurs qui vont perdre leur travail si on arrète la pèche à outrance,quelle contrepartie à offrir?mais ces personnes pourrais essayer de se remettre en question ,si pour pouvoir vivre ont doit détruire et faire mourir tout ce qui est vivant.................. mais bon pourquoi pas après tout,une fois que la planète se seras purgée des humains qui l'anéantissent elle finiras par cicatriser................

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

laurent Chevrot

Le Thon rouge est consomme à 80% par les japonais , il ne concerne que très peu nos assiettes car trop chers c'est eux qui ont bloqué le cites comme toutes autres négociations en faveur du Thon en payant des petits pays membres qui ne sont pas concernés par le THON . Nous sacrifions une espèce pour le plaisir de quelques privilégiés , nous détruisons les requins pour le ailerons pour le Chinois et les japonais massacre les Dauphins et les baleine en toute impunité (voir The Cove ) Il faudrait boycotter les produits japonais , il faut arrêter d'avancer des arguments d'emploi et d 'argent pour justifier ce massacre. Ils prennent les jeunes pour les engraisser dans les fermes à Maltes donc à terme plus de géniteurs. Il faut interdire totalement cette pêche afin que le stock se reconstitue et ne pas faire comme la Morue à terre neuve qui n'est jamais revenu après 15 ans d'interdiction.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.