Ce matin, à l’aube, des activistes de Greenpeace ont escaladé une plateforme

Climat

Arctique : Dire STOP! à la ruée vers l’or noir. Greenpeace en action sur la plateforme de Cairn Energy

Ce matin, à l’aube, des activistes de Greenpeace ont escaladé une plateforme pétrolière située au large du Groenland (Mer de Baffin), une région convoitée par les géants du pétrole.

À bord de zodiacs partis de l’Esperanza, présent depuis neuf jours sur les lieux, et ancré à environ deux kilomètres de la plateforme, les activistes ont dû déjouer l’important dispositif de sécurité déployé par la marine danoise : un bâtiment de guerre, des commandos à bord de vedettes et une flottille de la police.

Quatre grimpeurs chevronnés ont ensuite pris place dans des tentes suspendues au sommet de la plateforme, bloquant ainsi les activités de forage controversées de la compagnie pétrolière écossaise Cairn Energy.
Les activistes, installés à plus de 15 mètres au-dessus des eaux glaciales, ont assez de provisions pour tenir un siège de plusieurs jours. S’ils parviennent à maintenir l’arrêt des activités de forage, ne serait-ce que pour une courte durée, Cairn Energy aura du mal à boucler ses opérations de prospection avant que les conditions hivernales ne l’obligent à attendre l’année suivante.

Arctique : Dire STOP à la ruée vers l’or noir – ACTION
envoyé par gpfrance. – L’info video en direct.

Une plateforme stratégique pour l’avenir de la région Arctique

La semaine dernière, Cairn Energy a annoncé avoir découvert du gaz sur une installation située à quelques kilomètres de la plateforme – mais pas de pétrole. La sonde s’est heurtée à une roche volcanique et la plateforme va devoir être déplacée à environ 100 kilomètres avant de procéder à un nouveau forage. Les militants de Greenpeace espèrent que l’action d’aujourd’hui retardera voire annulera ce déplacement.

Aujourd’hui, cette plateforme revêt une importance stratégique : elle pourrait donner le signal d’une ruée vers l’or noir en Arctique, ce qui ferait peser une lourde menace sur le climat et sur cet environnement fragile.
Empêcher les compagnies d’y trouver du pétrole dans les prochaines semaines, les forcera à attendre l’été prochain pour prospecter à nouveau. Greenpeace souhaite, qu’entre-temps, un moratoire international soit mis en place pour interdire les projets de forage en eaux profondes comme celui-ci.

Un écosystème unique en sursis

Dans la mer de Baffin, au large de l’île Disko, « l’allée des icebergs » abrite un écosystème à la fois unique et fragile. Cette région doit son nom à la présence de nombreux blocs de glace et à ses conditions extrêmes – facteurs qui ont découragé par le passé les tentatives de prospection. Cette région abrite 80 à 90% des narvals de la planète, des baleines bleues, des ours polaires, des phoques, des cormorans…
En cas de catastrophe comparable à celle qui a frappé le golfe du Mexique, des nappes de pétrole se trouveraient enfermées sous d’épais manteaux de glace pendant plus de deux ans.

Plutôt que de laisser les pétroliers pomper les dernières gouttes de pétrole dans des régions jusqu’ici préservées, les gouvernements doivent mettre un terme aux projets non conventionnels à hauts risques des compagnies et investir massivement dans le développement des énergies renouvelables. Nous avons les outils nécessaires pour sortir de notre addiction au pétrole. Seule la volonté politique fait aujourd’hui cruellement défaut !

Pour aller plus loin :
Le site dédié au pétrole non conventionnel : Go Beyond Oil
La note technique « Risques et impacts potentiels de la prospection pétrolière en Arctique »
Propositions pour changer de paradigme énergétique : le rapport [R]evolution Energétique





Commentaires (29)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

LANNIER

je signe avec vous... contre ces assoiffés d'or de quelque couleur, sans aucune considération des dangers imposés à tous. Votre action est bonne, vitale et indispensable RL

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

CNA Training

Terrific work! This is the type of information that should be shared around the web. Shame on the search engines for not positioning this post higher!

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

zestdefoly

Il faudrait cibler le boycott sur les filières qui utilisent le plus de pétrole (transport, emballages...) tout ce que l'on pourrait faire dans notre vie de tous les jours. Parce qu'on ne pourra pas arrêter la consommation de cette énergie fossile en peu de temps. Du temps, il en faudra pour passé définitivement a autre chose ... Mais je suis d'accord que la population doit montrer son désaccord envers ces méthodes qui profitent uniquement au "grands" car des alternatives existent mais elles sont trop souvent oubliées ... Quand est-ce que les grandes compagnies se rendront comptes qu'elles vont droit dans le mur ? Qu'elle voit uniquement a cours terme et ne pense qu'à leur pauvre cupidité ??

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE