Greenpeace tient à adresser ses plus sincères félicitations à la comédienne

Un grand bravo à Marion Cotillard !

Greenpeace tient à adresser ses plus sincères félicitations à la comédienne Marion Cotillard, qui vient de remporter l’Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation d’Édith Piaf dans le film d’Olivier Dahan, La Môme, un rôle qui lui avait déjà valu un Golden Globe aux États-Unis, un César à Paris et un Bafta à Londres.

« Au-delà de son indéniable talent, nous tenons à souligner les qualités humaines de Marion Cotillard, femme de conviction et d’engagements, qui a soutenu Greenpeace à l’époque où défendre l’environnement pouvait sembler beaucoup moins glamour qu’aujourd’hui », déclare Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France.

La rencontre de Marion Cotillard avec Greenpeace date de 2001. À l’époque, l’actrice venait de terminer le tournage du deuxième épisode de Taxi. Parallèlement à son métier de comédienne, Marion Cotillard a souhaité s’engager pour la défense de l’environnement, l’une des causes qui lui tenait particulièrement à cœur. « Elle a parlé de son engagement écologiste à un ami commun. Celui-ci lui a dit qu’il connaissait quelqu’un travaillant à Greenpeace et lui a proposé qu’on se rencontre, raconte Suzanna dell’Orto, responsable du comité de soutien de Greenpeace France. On a tout de suite accroché. Il faut dire qu’il y a bien des points communs entre Marion et Greenpeace : une capacité à se rebeller, un engagement sincère et indépendant des modes, du courage et un franc parler, une inébranlable volonté d’agir… »


Marion Cotillard et Greenpeace en quelques dates

2001 : Premier contact avec Greenpeace.

2002 : Premier acte militant. Marion Cotillard accepte de devenir l’un des « Gardiens des Forêts anciennes ». Ce groupe de personnalités du monde entier s’engageait à l’époque aux côtés de Greenpeace à défendre publiquement les dernières forêts anciennes de la planète.

2003 : Marion Cotillard contribue à « Dessins pour le climat ». Greenpeace a eu l’idée de proposer à une centaine d’artistes (écrivains, compositeurs, dessinateurs, comédiens, chanteurs, scénaristes, etc.) de composer un texte, un poème ou un dessin sur le thème des changements climatiques. L’association a organisé une exposition rassemblant ces œuvres et en a ensuite tiré un livre, « Dessins pour le climat », paru en 2005 aux éditions Glénat.

En avril 2003, Marion Cotillard participe à l’opération « Dépoussiérons l’industrie chimique » et elle accepte que Greenpeace vienne chez elle passer l’aspirateur. Objectif de l’association : recueillir des échantillons de poussières afin de détecter les substances chimiques présentes dans notre environnement quotidien. Particulièrement sensible à la question des toxiques, Marion Cotillard refuse à cette époque d’être l’égérie d’une marque de cosmétiques de luxe classée par Greenpeace parmi celles qui utilisaient des substances potentiellement dangereuses pour la santé.


© Greenpeace / Pierre Gleizes

2004 : Areva réclame plus de 50 000 euros à Greenpeace et entame une procédure de saisie des comptes bancaires de l’organisation écologiste. Marion Cotillard, ainsi que Lambert Wilson, n’hésite à accompagner une délégation d’une trentaine de salariés et de bénévoles venue protester devant le siège social du géant du nucléaire. Greenpeace propose à Areva de s’acquitter de l’amende en en versant le montant à la Fondation Nicolas Hulot ! Au final, Greenpeace a obtenu gain de cause en appel.

2005 à aujourd’hui : Marion Cotillard enchaîne les succès et mène sa brillante carrière tambour battant. Elle trouve toujours le temps de se tenir informée des campagnes menées par Greenpeace et ne manque pas d’apporter son soutien à l’association lors d’apparitions publiques ou d’interview. Dernièrement, par exemple, elle condamnait la chasse à la baleine dans un entretien paru dans la version japonaise du magazine Elle…

Commentaires (4)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

terreetmer

Ambassadrice de Mônssieur Gaultier quel previlège d'être au côte de se personnage qui vante son défile automne hiver 2008 2009 un conte de fée qui ne me fait pas vraiment rêver et les animaux assassiner renard crocrodile etc ne rêve plus non plus depuis !! les paroles de cet homme sont abjectes "les peaux ne servent qu'accessoiriser" y a un souci non? comment être au côter de greenpeace, condamner la chasse à la baleine et approuver un tel defile, franchement je trouve ça honteux Anne

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Ganon

oui,certes je veux bien croire à cet engagement sincère et de longue date mais il reste un peu confidentiel, Marion c'est le moment propice de défendre avec encore plus d'acharnement tes convictions... LAURA

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Wismerhill

"qui a soutenu Greenpeace à l’époque où défendre l’environnement pouvait sembler beaucoup moins glamour qu’aujourd’hui »," En 2000 soutenir l'écologie été deja plutot bien vue.... Mais bon cela ne lui enléve pas son mérite .

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.