1 000 000 de signatures pour interdire le glyphosate ! Avez-vous déjà entend

Agriculture

Stop au glyphosate : participez à l’initiative citoyenne européenne

1 000 000 de signatures pour interdire le glyphosate !

Avez-vous déjà entendu parler du glyphosate ?

Ce pesticide est également connu sous l’appellation commerciale Roundup de Monsanto et est utilisé pour tuer toutes les mauvaises herbes. Sans distinction.

S’il est aussi tristement célèbre, c’est parce qu’il s’agit de l’herbicide le plus vendu dans le monde. On le retrouve partout dans notre environnement. Mais c’est aussi, et surtout, parce que l’Organisation Mondiale de la Santé l’a classé “probablement cancérigène” en 2015.

Comment expliquer alors que le glyphosate soit toujours autorisé en Europe et en France ?

Tout d’abord, il y a clairement un problème dans les procédures européennes d’évaluation des pesticides. Aujourd’hui, l’industrie des pesticides fournit elle-même les études qui sont utilisées pour ces évaluations ! Et comme si ce n’était pas suffisant, ces études provenant de l’industrie ne sont souvent pas rendues publiques. A cela s’ajoutent des conflits d’intérêts au sein d’une groupes d’experts qui étaient en charge de rendre une évaluation du glyphosate.

Et c’est sans compter sur d’autres histoires “embarrassantes” pour les industries des pesticides et Monsanto. Comme par exemple cette correspondance interne de Monsanto révélée le jeudi 16 mars par la justice fédérale américaine et qui montre que la firme s’inquiétait depuis 1999 du caractère mutagène du glyphosate.

Alors aujourd’hui, il est temps de faire entendre la voix des citoyen-ne-s européen-ne-s plutôt que celle des multinationales !

C’est pour cette raison que nous lançons, avec un collectif d’organisations, une initiative citoyenne européenne (ICE) sur le glyphosate. L’objectif : atteindre plus d’un million de signatures, avec des quotas par pays pour que l’Union européenne prenne en compte nos demandes. Il faut ainsi dépasser en France les 55 000 signatures et respecter une procédure très stricte (c’est pour cette raison que nous vous demandons par exemple votre numéro de carte d’identité).

Nous portons ainsi trois demandes à travers cette initiative :

  • Interdire le glyphosate !
  • Faire évoluer les procédures européennes d’évaluation des pesticides.
  • Rendre obligatoire des objectifs de réduction de l’usage des pesticides tout en accompagnant réellement les agriculteurs dans cette transition.

Alors à vous de jouer !

Rejoindre l’initiative citoyenne

 





Commentaires (35)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

chemin

Nos agriculteurs nourrissent des milliers de famille, oui c'est vrai mais à quel prix. Ce milieux n'a que le rendement en tête et le résultat est la perte de valeur de la vie elle-même. Même eux s'en rendent compte puisque malheureusement le taux de suicide y est le plus élevé. Arrêtez de nous empoisonner et stop aux glyphosates mais aussi à tous les autres pesticides. Je veux une nourriture seine avec laquelle je ne me sens pas coupable de nourrir mes enfants.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

FRANCESCHI

Et si les particuliers commençaient par ne plus utiliser de pesticides...

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Geneviève LEFEBVRE

souhaite que les institutions européennes revoient leur position face à l’utilisation des pesticides et notamment du round up qui sont nocifs pour la santé.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.