Le (gros) hic, c'est que cette PPE ne respecte ni les engagements

Climat

Programmation pluriannuelle de l’énergie : un scandale démocratique. Exprimez-vous !

Avant d'être définitivement adoptée, la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), censée mettre en œuvre les objectifs formulés dans la loi Transition énergétique (TE) votée l'an dernier, est soumise à consultation publique. Celle-ci vient d'ouvrir.

 

Le (gros) hic, c’est que cette PPE ne respecte ni les engagements du candidat Hollande de 2012, ni la loi TE votée par le Parlement. Car rien n’est prévu dans ce texte pour ramener la part du nucléaire à 50% du mix électrique français d’ici à 2025. En effet, le projet officiellement présenté ne dit rien sur l’obligation de fermer des centrales nucléaires dans les mois ou les années qui viennent (à l’exception de Fessenheim) alors que c’est pourtant indispensable pour réduire la part du nucléaire en France (lire notre analyse ici) et faire de la place au développement des énergies renouvelables.

C’est pourquoi il est impératif qu’un maximum de personnes, dont vous, aillent exprimer leur indignation sur le site de la consultation publique. Nous sommes face à un scandale démocratique d’une part, doublée d’une procrastination politique dangereuse d’autre part, puisque notre parc nucléaire se dégrade à grande vitesse et qu’EDF, pris dans le scandale des anomalies constatées sur les composants nucléaires fabriqués au Creusot et en position de faillite économique, ne semble plus en mesure d’en garantir pleinement la sûreté.





Commentaires (8)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Thierry Ziegler

Oui les EnR créer des emplois et peuvent nous transporter http://acti-ve.org/oui-les-enr-creer-des-emplois-et-peuvent-nous-transporter/pollution/2016/07/

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

mat

force est de constater que rien n'a été fait ou prévu en matière de nucléaire, entrant ainsi en contradiction avec les engagements pris de réduire sa part de 50% des énergies produites, et par la même de l'indépendance énergétique, AREVA étant obligé d'acheter tout son uranium puisque la france n'en a qu'en quantité anecdotique. le fait est que la quasi totalité des centrales nucléaires du pays ont dépassé de beaucoup leur durée de fonctionnement prévue, sont vétustes et les populations locales vivent dans une ambiance de crainte fataliste au rythme des "incidents sans gravité" et des anomalies constatées. c'est donc LE moment de prendre un grand virage énergétique et nous débarrasser de cette plaie qui nous empoisonne depuis des décennies, d'autant que vu l'état de vétusté des centrales, un choix cornelien se pose entre une hausse significative du cout de l'énergie nucléaire (qui était pourtant son seul atout) ou des réparations bricolées avec des pièces de mauvaise qualité montées par des ouvriers formés au lance pierre pour tirer les couts jusqu'a la limite du raisonnable.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

DJ

Normalement cette centrale nucléaire de Fessenheim devrait fermer d’ici 2 ans si je ne me trompe pas. Les alternatives comme les éolienne ou autres ne manque pas. Mais les Français en majorité ne veulent pas d'éolienne ou autre, car cela perturbe leurs vision du paysage. Mais le pire, s'est dans le démantèlement de la centrale nucléaire, ou vont les décher ? enfouit sous terre?, ok, mais que vont devenir nos futur génération dans des années et des années?Merci de m'avoir lu. AMT

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.