On veut respirer ! Nos élu.e.s doivent se bouger.

Lyon suffoque :
de l'air !

Signez la pétition

 

Demandons au maire de Lyon et au président de la métropole d'agir contre la pollution de l'air à Lyon !

 

Déjà signatures !
 

* Ces champs sont obligatoires.

En cliquant sur "Je signe", vous acceptez de recevoir des communications et des formes d'engagement de la part de Greenpeace via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles. Elles ne seront ni vendues ni échangées conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment, voir notre page "Droit des Personnes".

On veut respirer ! Nos élu.e.s doivent se bouger.

Chaque année en France, 48 000 personnes meurent prématurément à cause de la pollution de l’air.

À Lyon aussi, nous respirons encore un air trop pollué, dangereux pour notre santé. Pour ce qui est des particules fines, la quasi totalité de la population de la métropole est exposée à une pollution dépassant les normes de l’Organisation mondiale de la santé. Sur le dioxyde d’azote, la métropole lyonnaise ne fait pas mieux puisqu’elle est également au-dessus des seuils fixés dans les directives européennes.

Le trafic routier est en grande partie responsable des émissions de polluants atmosphériques qui empoisonnent notre quotidien.

La Métropole du Grand Lyon et la Ville de Lyon doivent s'engager fermement pour réduire la pollution de l'air, tout en protégeant notre climat. Le trafic routier doit être drastiquement réduit. Il faut sortir progressivement les véhicules polluants, diesel puis essence, de nos rues.

L'école Michel Servet, située à proximité du tunnel de la Croix Rousse, est exposée à une pollution atmosphérique hors norme. En tant que parents d’élèves de cette école, nous nous mobilisons pour que le droit collectif à grandir et évoluer dans un environnement sain ne cède plus systématiquement devant la "raison automobile"

- Renaud PIERRE, parent d’élève de l’école Michel Servet

L'abandon des véhicules polluants ne doit laisser personne sur le carreau

Parce qu’il n’est pas toujours facile de se passer de sa voiture et parce que l’abandon des véhicules polluants ne doit laisser personne sur le carreau, nos élus locaux doivent impérativement développer les alternatives et accompagner le changement : un réseau de tramway plus développé, des bus plus fréquents, plus nombreux et plus réguliers, des pistes cyclables desservant la première et la deuxième couronnes, des aides aux ménages modestes et aux professionnels pour changer de mode de transport, etc.

Nos élus doivent aussi faire preuve de cohérence : le projet Tronçon Ouest du Périphérique (TOP) vendu sous le doux nom d'"Anneau des Sciences" coûterait 3 milliards d'euros (10 fois plus cher que la totalité du tram T6 du nord au sud de Lyon), tout ça pour que la métropole supporte encore plus de voitures et respire encore moins bien

- Michel BERNARD & Bernard GIRARD (DARLY, collectif d’associations sur les transports en commun en région lyonnaise)

Il s’agit de garantir à toutes et tous la possibilité de respirer un air sain et de protéger celles et ceux qui souffrent le plus de la pollution de l’air, comme nos enfants.

Demandons au maire de Lyon, Gérard Collomb, et au président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, de passer à l'action pour nous permettre de respirer enfin sans danger dans notre ville !