Un potentiel solaire élevé dans la région Selon l’ADEME, le pot

Climat

Élections régionales : découvrez le plan 1% solaire

A quelques semaines du premier tour des élections régionales en France, nous publions ce matin une étude sur la manne inexploitée du solaire dans la région Grand-Est. Les experts d’HESPUL y démontrent le potentiel de cette énergie et la pertinence pour la région d’investir dans des projets solaires, en évaluant les retombées possibles en termes économiques et sociaux.[caption id="attachment_13880" align="aligncenter" width="640"](c) Greenpeace / Pierre Baelen (c) Greenpeace / Pierre Baelen [/caption]

Un potentiel solaire élevé dans la région

Selon l’ADEME, le potentiel de la région est considérable, et largement sous-exploité aujourd’hui. Si sur l’éolien, les prévisions paraissent raisonnables, le cas du solaire est différent. L’ensoleillement de l’Alsace est équivalent, par exemple, à celui la région voisine allemande du Bade-Wurtemberg, où le solaire couvre plus de 7 % de la consommation d’électricité.

Pour atteindre l’objectif de développement fixé par la région elle-même, il faudra doubler la puissance installée dans les cinq ans à venir, en installant chaque année près de 105 MW de panneaux solaires. La révision des objectifs régionaux en matière d’énergies renouvelables étant prévue en 2017, c’est maintenant qu’il faut préparer cette échéance.

Car c’est pendant les élections régionales que les candidats doivent annoncer aux citoyens leurs ambitions en matière d’énergie. Et un plan d’investissement dans l’énergie solaire mobilisant 1 % du budget de la région, c’est un projet avant tout rentable, créateur de richesses et d’emplois régionaux. Découvrez notre 4 pages ici.

Le solaire, un projet générateur de bénéfices pour la région et ses habitants

En engageant 1 % de son budget total pendant cinq ans dans des projets solaires, la région garantirait la rentabilité de ces projets. Elle permettrait ainsi de rassembler un milliard d’euros avec d’autres investisseurs pour le développement du solaire. Les travaux et études pour créer ces projets représentent un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros sur cinq ans pour les entreprises régionales. Au bout de ces cinq ans, ce sont 500 emplois temps-plein pérennes qui auront été créés pour exploiter les centrales solaires.

Greenpeace a par ailleurs étudié les retombées économiques et sociales de projets renouvelables dans d’autres régions françaises. Ces projets, construits en lien avec les acteurs locaux, ont prouvé leur capacité à redynamiser des territoires en matière d’emplois, de retombées fiscales et de bénéfices pour le tissu économique local.

« Nous avons construit ce projet avec la population, ça a été une manne financière inespérée pour notre commune, explique Raymond Pla, le maire d’Ortaffa, Pyrénées-Orientales, qui accueille une infrastructure solaire de 25 MW. Nous avons eu une dotation d’un montant d’1,2 million d’euros qui nous a permis d’acheter un très grand bâtiment sur une surface de pratiquement 2500 m2 ».

Les consommateurs alsaciens d’électricité financent les renouvelables, ailleurs… !

Tous les consommateurs d’électricité (foyers, commerces entreprises) paient une taxe, la CSPE, qui sert au développement des renouvelables. La Lorraine et la Champagne-Ardenne bénéficient mieux de la CSPE payée par leurs habitants, compte tenu de leurs nombreux projets solaires et éoliens. En revanche, avec 6 à 10 fois moins de projets renouvelables, l’Alsace ne récupère que 49 % de la CSPE payée par les Alsaciens.





Commentaires (4)

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par le blocage du posteur et l'effacement des commentaires incriminés. Voir les conditions d'utilisation.

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

le scanff

il est dit en fin d article "Tous les consommateurs d’électricité (foyers, commerces entreprises) paient une taxe, la CSPE, qui sert au développement des renouvelables. La Lorraine et la Champagne-Ardenne bénéficient mieux de la CSPE payée par leurs habitants, compte tenu de leurs nombreux projets solaires et éoliens. En revanche, avec 6 à 10 fois moins de projets renouvelables, l’Alsace ne récupère que 49 % de la CSPE payée par les Alsaciens." Mais si l on se trouve dans une localité qui ne monte pas de projet sur les energies renouvelables alors on paie une taxe qui est reversée aux départements ou localités qui eux montent des projets. Déjà qu on nous dit "isolez vos maisons vous aurez un credit d impot " faut déjà être propriétaire !! Maintenant on nous parle du solaire en nous disant que c est rentable , rentable pour qui ? pour les investisseurs privés ? C est soi disant de l'écologie et bla bla bla mais moi ce que je constate c est que au final ca rapporte toujours aux gens qui ont du pognon et les gens qui sont au smic , locataire ... et bien ils finissent par s en fiche totalement de l'écologie parce que concrètement ça ne change rien à leur condition de vie ( et pourtant je parle d'écologie et de respect de la nature à mes enfants très fréquemment mais je vois bien le résultat , la réponse reste toujours pognon pognon )

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

Xavier

@le scanff C'est tune question importante, pas facile à régler. Pour limiter cet effet, se développent des coopératives citoyennes qui permettent à tout un chacun de contribuer en fonction de ses moyens au développement des EnR, sans être nécessairement propriétaire.

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

bernard T

scanff si je peux me permettre une remarque, vous dites : « C’est soi-disant de l'écologie et bla bla bla mais moi ce que je constate c’est que au final ça rapporte toujours aux gens qui ont du pognon et les gens qui sont au smic , locataire ... et bien ils finissent par s’en fiche totalement de l'écologie parce que concrètement ça ne change rien à leur condition de vie. » D’accord à 200% avec vous au début (solaire profite à ceux qui peuvent se le permettre…) mais pour les autres cela ne change rien à leur vie me parait inapproprié. On arrive à payer plus de taxes (dont la fameuse CSPE qui représente un bras..) que de kW consommés. Cela change notre vie du fait que notre pouvoir d’achat en prend un coup supplémentaire alors que déjà négatif et que tous cela pour que ceux qui en ont les moyens se pavane d’une bonne conscience en se vantant de faire des économies (augmenter leur pouvoirs d’achat donc !!!). il y a un problème !

Répondre

Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.
ENVOYER

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE
Consultez nos offres d'emploi

VOIR LES OFFRES

Nos valeurs

Nous sommes farouchement indépendants de tout pouvoir politique et économique et sommes financés exclusivement par nos adhérents.

En savoir plus

Relayez nos informations sur les réseaux sociaux

Suivez-nous, réagissez à nos actus et partagez l'information à votre communauté.