-
STOP PLUTONIUM - Greenpeace
Accueil
La CCCI
Matières nucléaires
La filière plutonium
Les industries
Les transports
Les risques
Documents et archives
Lexique
Liens
Contacts

 

Toutes nos vidéos

STOP PLUTONIUM

Lexique

RADIATION
(Voir aussi "RAYONNEMENT")
Mot synonyme de rayonnement qui désigne une transmission d'énergie sous forme lumineuse, électromagnétique ou corpusculaire.

RADIOACTIVITE
(Voir aussi "DOSE", "BECQUEREL", "RAYONNEMENT")
Émission, par un élément chimique, d'un flux d'ondes électromagnétiques et/ou de particules, ayant pour origine une modification dans l'arrangement de son noyau ; l'émission peut être spontanée (radioactivité naturelle de certains atomes instables) ou induite (radioactivité artificielle). On distingue :

- La radioactivité par émission de "particules alpha"* (assemblage de 2 protons et 2 neutrons), dite "rayonnement alpha".

Les particules composant le rayonnement alpha sont des noyaux d'hélium 4, fortement ionisants mais très peu pénétrants. Une simple feuille de papier est suffisante pour arrêter leur propagation.

- La radioactivité par émission d'électrons, dite "rayonnement bêta".

Les particules composant le rayonnement bêta sont des électrons de charge négative ou positive. Un écran de quelques mètres d'air ou une simple feuille d'aluminium suffisent à les arrêter.

- La radioactivité par émission d'ondes électromagnétiques, dite "rayonnement gamma".

Rayonnement électromagnétique, de même nature que la lumière et les rayons X. De fortes épaisseurs de matériaux compacts (bétons, plomb, ...) sont nécessaires pour les arrêter.

On regroupe l'ensemble de ces rayonnements sous l'appellation générique de "rayonnements ionisants". La période ou demi-vie est le temps nécessaire à la réduction de moitié de la radioactivité d'une substance radioactive.

RADIOELEMENT (ou radio-nucléide)
Toute substance radioactive. Seul un petit nombre de radioéléments existent naturellement : il s'agit de quelques éléments lourds (thorium, uranium, radium...) et de quelques éléments légers (carbone 14, potassium 40). Les autres, dont le nombre dépasse 1.500, sont créés artificiellement en laboratoire pour des applications médicales ou dans les réacteurs nucléaires sous forme de produits de fission.

RADIOPROTECTION
(Voir aussi "RADIOACTIVITE")
Terme couramment utilisé pour désigner la branche de la physique nucléaire qui concerne la protection des personnes contre les rayonnements ionisants. Par extension, le terme "Radioprotection" regroupe l'ensemble des mesures destinées à réaliser la protection sanitaire de la population et des travailleurs contre ces rayonnements et à assurer le respect des dispositions légales.

RAYONNEMENT, RAYONNEMENT IONISANT
(Voir aussi "RADIOACTIVITE")
Flux d'ondes électromagnétiques (comme les ondes radio, les ondes lumineuses, les rayons UV ou X, les rayons cosmiques,.), de particules de matière (électrons, protons, neutrons.), ou de groupement de ces particules. Ces flux portent une énergie proportionnelle à la fréquence des ondes ou à la vitesse des particules. Leur effet sur les objets irradiés est souvent un arrachement d'électrons aux atomes de ceux-ci, laissant sur leur trajectoire des atomes ionisés (porteur de charges électriques) d'où leur nom générique de RAYONNEMENTS IONISANTS.

REACTEUR, REACTEUR NUCLEAIRE
Appareil dans lequel sont conduites, sous contrôle, des réactions nucléaires, dont le dégagement de chaleur associé est exploité pour former de la vapeur d'eau. Celle-ci est utilisée pour actionner une turbine entraînant un générateur électrique. Il en existe différents modèles, selon la nature du combustible, du modérateur qui permet de contrôler la réaction et du caloporteur qui permet d'évacuer la chaleur à récupérer. Le modèle actuellement utilisé par EDF utilise l'uranium légèrement enrichi comme combustible, et l'eau ordinaire sous pression comme modérateur et caloporteur (REP, pour Réacteur à Eau Pressurisée).

- Réacteur à Eau Bouillante (R.E.B., B.W.R. en anglais) : réacteur nucléaire dans lequel on utilise l'eau bouillante sous pression pour extraire la chaleur du réacteur.

- Réacteur à Eau sous Pression (R.E.P., P.W.R. en anglais) : réacteur nucléaire modéré et refroidi par de l'eau ordinaire, maintenue liquide dans le cour grâce à une pression appropriée dans les conditions normales de fonctionnement.

REGLES FONDAMENTALES DE SURETE (R.F.S.)
(Voir "SURETE NUCLEAIRE")

REGLES GENERALES D'EXPLOITATION (R.G.E.)
(Voir "SURETE NUCLEAIRE")

RETRAITEMENT
Créé à son origine pour fabriquer la bombe nucléaire militaire, le retraitement des combustibles usés consiste à en extraire le plutonium en séparant par un procédé physico-chimique les assemblages irradiés en trois catégories :

- 1 à 2% de plutonium, dont une petite partie est désormais réutilisée dans le Mox, le reste étant stocké à dans l'usine d'extraction.

- 3 à 4% de produits de fission, qui sont "vitrifiés" avant stockage définitif.

- 95 à 96% d'uranium de retraitement (appelé aussi "uranium appauvri", de triste réputation), transporté sous une forme de nitrate, puis mis sous une forme plus stable, il est stocké. Le coût de "réutilisation" et sa grande difficulté à le manipuler, en font de fait un déchet, contrairement à ce que dit Cogema.

RESIDU
Ce qui reste, et qui est "non valorisable", après une opération physique ou chimique. Pour le retraitement, le terme a un sens plus strict, il recouvre l'ensemble des déchets.


Lexique

 
 
30/05/2006 - Loi sur la gestion des déchets nucléaires : Greenpeace livre 331 bouteilles d'eau radioactive au Sénat et dévoile la menace sur le Champagne
29/05/2006 - Stockage de déchets nucléaires étrangers : Greenpeace rafraichit la mémoire de l'ANDRA et assigne COGEMA en justice
23/05/2006 - Gestion des déchets nucléaires: les mensonges continuent
17/05/2006 - Document EPR classé secret défense: nous le publions!


Site officiel de Greenpeace
-

La campagne Nucléaire de Greenpeace